Auto : les retraits de points sur le permis vont pleuvoir en 2022 et 2023

Publié par Théophile Robert le 15/10/2021 à 11:35 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

En 2020, le nombre de points retirés sur les permis de conduire des Français a sensiblement diminué par rapport aux années précédentes. Mais pour les années 2022 et 2023, le gouvernement anticipe une très forte hausse des retraits de points, sans qu'elles soient compensées par les restitutions.

En 2022 et 2023, le gouvernement prévoit de retirer un très grand nombre de points

2020 avait été une année exceptionnelle question sécurité routière. En effet, la crise de Covid-19 et les multiples confinements avaient fait drastiquement chuter la circulation. Mais gare aux automobilistes imprudents durant les deux prochaines années : dans un document budgétaire rattaché au projet de loi de finances pour 2022, le gouvernement anticipe l'envoi de 8,7 millions de lettres de retrait de points en 2022 et de 13 millions en 2023.

Dans le détail, le nombre de lettres envoyé en 2020 a chuté d'environ 13 % par rapport à 2019 (7,5 millions contre 8,6 millions). Pour 2021, les prévisions estiment à 8,06 millions le nombre de lettres envoyées, toujours inférieur à 2019, donc. Il faut dire que le développement du télétravail ne participe pas à la montée des chiffres. « Avec le déploiement massif du télétravail, la prévision restera inférieure à celle enregistrée avant le début de la crise sanitaire », peut-on lire dans le document.

« En raison de la reprise du trafic, le nombre de constatations d'infractions devrait augmenter en 2022 engendrant une hausse de lettres de retrait de points », trouve-t-on dans le document, qui fait aussi état d'une augmentation de la vitesse au sein des agglomérations.

La Ligue de défense des conducteurs dénonce un « juteux retour sur investissement »

Cela n'a pas manqué de provoquer l'ire de la Ligue de défense des conducteurs : « Avec cette augmentation de 51 % des envois de lettres 48, nos gouvernants parient sur un juteux retour sur investissement, car qui dit lettre de retrait de points dit contravention », s'insurge Nathalie Troussard, la secrétaire générale de l’association, dans un communiqué. À savoir qu'à l'origine, cet objectif de 13 millions d'envois de retraits de points était prévu pour cette année 2021. Mais la crise sanitaire a donné tort aux prévisions du gouvernement.

Et d'après Nathalie Troussard, cette hausse des retraits de points risque d'entraîner une augmentation du nombre d'automobilistes roulant sans permis.  Alors que l'Observatoire national de la Sécurité lui-même déclare que 770 000 usagers de la route conduisent aujourd'hui sans permis de conduire, cette accélération sans précédent du nombre de points qui seront retirés débouchera immanquablement sur une recrudescence de ce phénomène. Ce qui n'est évidemment pas souhaitable, si l'objectif est d’améliorer la sécurité routière », affirme-t-elle dans le communiqué.

Plus de retraits de points sur le permis que de restitutions pour 2023

Une autre donnée présente dans le document du gouvernement questionne : le nombre de lettres de restitution de points. Habituellement, ils sont envoyés aux automobilistes suite à un délai de 2 à 3 ans sans infraction au Code de la route. En 2019, ce nombre était supérieur à celui des lettres de retrait : 8,6 millions contre 9,3 millions pour les lettres de restitution. Le constat est le même en 2020, avec 7,5 millions de lettres de retrait contre 9,2 millions de lettres de restitution.

Mais pour l'année 2023, le gouvernement prévoit un retournement : les 13 millions de lettres de retrait de points feront face à seulement 11,5 millions de lettres de restitution.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES