Assurance auto

Auto : les véhicules électriques prennent-ils le pas sur le diesel ?

Publié par le

Le EQC, le SUV électrique de Mercedes sera l'une des stars du Mondial de l'Auto

Le Mondial de l’Auto approche à grands pas. L’occasion rêvée pour évoquer l’avenir de l’industrie automobile mais aussi celui de la mobilité. Un avenir qui semble très étroitement lié aux véhicules électrifiés. Mais où en sont les ventes ? Quelles stratégies adoptent les constructeurs ? Quid du diesel ? Assurland fait le point sur cette motorisation synonyme de futur.

Scandales, normes plus strictes, baisse des ventes : le diesel en chute libre

« Le diesel est sur le déclin », « l’essence remonte », « l’électrique fait une percée » : voici plusieurs constats qui semblent tout à fait implacables. Le premier tout d’abord : « Le diesel est sur le déclin ». Depuis plusieurs mois les véhicules à motorisation diesel n’ont plus la cote. Une longue descente aux enfers qui se traduit par une longue et continue chute des ventes. Le mois dernier les ventes de diesel ont ainsi atteint un nouveau niveau plancher en France avec 36 % des ventes sur le marché des automobiles particulières. Sur l’année 20018, enfin sur les 9 premiers mois, la part des venets de diesel est à 40 %. Un désamour qui s’explique notamment par l’émergence de nombreux scandales. Celui du Dieselgate est bien entendu en haut de la liste. Mais ce n’est pas tout.

Le diesel subit également les foudres des politiques européennes. Les normes environnementales se multiplient, les contrôles se durcissent et les constructeurs le ressentent. Aujourd’hui produire un véhicule diesel est bien plus contraignant, et le conduire est en train de le devenir. Si cette motorisation « sale » n’a plus la cote c’est aussi parce que les villes souhaitent l’interdire. Entendez que les municipalités ne veulent plus de diesel dans leur centre. Une interdiction qui passe par des paliers. A Paris par exemple, la mairie s’est engagée à interdire le diesel en 2024 et l’essence en 2030. En attendant, et depuis le 15 janvier 2017, Paris a mis en place la Zone à Circulation Restreinte (ZCR). Les classes de véhicules autorisés à circuler dans les rues de la capitale vont évoluer en plusieurs étapes.

L’essence en profite mais Bruxelles surveille

Le désamour du diesel a-t-il un impact sur l’électrique ? Oui mais rien à voir avec l’essence. Alors que le diesel s’écroule, l’essence flambe (sans mauvais jeux de mots). Les motorisations essence profitent pleinement du désamour pour le diesel. Le mois dernier, les ventes de véhicules essence ont progressé de + 22 % en France. Une importante hausse qui fait de cette motorisation la leader dans l’Hexagone. Elle représente en effet 54,21 % des ventes totales depuis le début de l'année. Cet effet boule de neige n’est cependant pas sans poser des problèmes. Pour la première fois depuis 20 ans, le niveau des émissions de CO2 augmente en Europe. Si Bruxelles fixe des normes pour limiter la hausse des taux, il n’empêche que la progression des ventes d’essence ne peut pas arranger la situation. Au contraire.

Le Mondial de l’Auto sous le signe de l’électrique

Alors, la situation actuelle joue-t-elle en faveur des véhicules électrifiés ? Le Mondial de l’Auto, qui ouvre ses portes jeudi 14 octobre au public, doit affronter cette question. Les choix des constructeurs y répondent partiellement. Cette année, pas de vrombissement, ou du moins peu. Non non, pour cette édition 2018 laisse place au silence de l’électrique. Les stars du salon seront belles et bien la Mercedes EQC, l’Audi e-tron, la Tesla Model 3 ou bien encore la déclinaison lithium-ion de la nouvelle DS3 Crossback. Un signe incontestable de l’importance croissante de la voiture électrique. Une motorisation qui prend de plus en plus de place dans les concessions européennes. Et cela ne fait que commencer. Cette conversion à l'électricité a été entamée depuis plusieurs années par Renault, Nissan et BMW. Les autres étaient loin derrière. Mais le Dieselgate est passé par là. Depuis, les normes européennes sont plus dures et les amendes bien plus élevées. Résultat : le cabinet AlixPartners indique que les constructeurs occidentaux ont annoncé 184 milliards de dollars d'investissements dans l'électrification de leur gamme d'ici à 2023.

Le prix de l’électrique reste un frein à l’achat

Aujourd’hui, 4 véhicules se partagent 60 % des ventes en Europe. Les Nissan Leaf, Renault Zoe, Volkswagen e-Golf et BMW i3 sont quasi indétrônables. Du moins pour l’instant. Les constructeurs multiplient les annonces pour séduire les automobilistes. Des automobilistes qui ne demandent qu’à être convaincus mais qui émettent quelques réserves. Si plus d’un Français sur trois envisage d’acheter une voiture électrique, le prix à l’achat reste un frein. Pour 2019, les nouvelles voitures électriques devraient être vendues entre 25 000 et 80 000 €, subventions déduites, rapporte Les Echos. Des prix assez élevés qui ne surprennent pas les Français. Malgré les aides, l’électrique est perçu comme une voiture plus chère à l'achat qu’une thermique. Un constat qui pousse les groupes à produire des véhicules électriques low-cost mais aussi à électrifier l’ensemble de leurs modèles. C’est notamment le cas de PSA qui souhaite proposer une version électrique pour l’ensemble de ses modèles.

L’électrification de leur gamme est devenue une obligation pour les constructeurs. C’est un peu « électrifier ou disparaître » comme l’explique Le Point. Ces derniers ne sont néanmoins pas les seuls acteurs du marché. L'électrification de l'automobile réclame des efforts. Les villes, les Etats, l’Europe, les équipementiers, etc. : tous vont devoir tirer dans le même sens s’ils souhaitent voir un jour une circulation 100 % électrifiée. L’exemple de la Chine est-il celui à suivre ? Le passage du thermique à l'électrique soulève de nombreuses interrogations. En attendant les automobilistes se tournent vers l’hybride rechargeable. Au premier semestre en Europe, les véhicules équipés d’une double motorisation thermique et électrique ont représenté 52 % des ventes de véhicules électriques rechargeables.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES