Auto : ne m'appelez plus jamais « avertisseur de radars »

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Auto : ne m'appelez plus jamais « avertisseur de radars »

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Auto : ne m'appelez plus jamais « avertisseur de radars »

|
Consultations : 1261
Commentaires : 0
Optez pour un assistant d'aide à la conduite
Avec le développement des radars, ce sont développés les avertisseurs de radars. Si les premiers continuent de s’installer un peu partout dans l’Hexagone, les seconds voient leur nom et leur utilisation quelque peu transformés. Zoom sur les nouvelles fonctionnalités des avertisseurs…non ! Des assistants d’aide à la conduite !

Auto : plus de radars à Paris ?


Vision répressive ou sécuritaire du gouvernement, mauvais comportement des Français au volant, mauvais résultats en termes de prévention routière, tout est en faveur du développement des radars partout dans le pays.

Et ce phénomène de propagation des radars ne manque pas de toucher la capitale. D’après une information du journal Le Figaro, Paris devrait accueillir 24 nouveaux radars venant s’ajouter au 16 déjà installés. 

12 d’entre eux contrôleront la vitesse, 12 autres seront postés aux feux rouges. 

A l’image de la France entière, des radars dits « pédagogiques » seront placés avant les « flash » mais d’autres pédago n’annonceront pas forcément de radar.

L’occasion de s’équiper d’assistants d’aide à la conduite, nouvelle formule des anciens « avertisseurs de radars ».

Les avertisseurs deviennent des assistants


Ne dites plus « avertisseurs de radars » mais bien « assistant d’aide à la conduite ». Avec le nom, ce sont également les fonctionnalités qui changent.

Avant, les « avertisseurs » indiquaient clairement l’emplacement d’un radar. L’utilisation de ces appareils est devenue illégale. Et le nom obsolète. Du moins à partir du 29 novembre, date à laquelle les « assistants d’aide à la conduite » entreront en scène.

Ces derniers indiqueront toujours les emplacements de radars mais de manière beaucoup moins précise. Leur rôle devra être plus pédagogique : ils feront notamment passer des messages de sécurité routière. L’appareil vous rappellera notamment d’attacher votre ceinture, de ne pas consommer d’alcool au volant, etc.

L’avis d’Assurland : l’utilisation de détecteur de radar est interdite. Sa simple détention peut vous coûter 2 points, une suspension de permis et une belle amende. L’assistant d’aide à la conduite, c’est l’assurance d’être vigilant sur la route. 

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS