Auto : tout ce que vous devez savoir sur le « superbonus »

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Auto : tout ce que vous devez savoir sur le « superbonus »

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Auto : tout ce que vous devez savoir sur le « superbonus »

|
Consultations : 895
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Entré en vigueur le 1er avril 2015, le « superbonus » vise à favoriser l’achat de véhicules plus respectueux de l’environnement. Ainsi, si vous troquez votre vieux diesel polluant contre une automobile hybride ou électrique, vous pouvez bénéficier d’une ristourne représentant jusqu’à 10 000 euros. Explications.

Des aides cumulables

Attendu depuis plusieurs semaines, le « superbonus » est enfin devenu réalité.

En effet, depuis le 1er avril, il est possible de bénéficier d’un appréciable « coup de pouce » pour l’achat d’un véhicule électrique en lieu et place d’un vieux diesel. Plus précisément, cette aide représente 2 500 euros pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable et 3 700 euros pour l'acquisition d'un véhicule électrique.

Il faut savoir que ce « superbonus » annoncé en février 2015 par le Premier ministre Manuel Valls peut être cumulé avec des bonus existants, ce qui peut représenter jusqu’à 10 000 euros si vous optez pour une Nissan Leaf ou une Renault ZOE.

Notez toutefois que le bénéfice du « superbonus » se trouve soumis à conditions.

Comment bénéficier du « superbonus » ?

S’adressant aux personnes physiques et morales, le « superbonus » peut trouver à jouer pour l’achat ou la location de plus de deux ans d’une voiture particulière neuve ou d’occasion. Autrement dit, les utilitaires légers sont exclus du champ de la mesure.

Mais, encore faut-il que le véhicule soit tout à fait « propre ». En l’occurrence, une automobile pourra être considérée comme électrique si elle n’émet pas plus de 20 grammes de CO2 par kilomètre. Dans le cas d’un engin hybride rechargeable, le véhicule doit émettre entre 21 et 60 grammes de CO2 par kilomètre.

L’achat ou la location longue durée de la voiture propre doit s’accompagner de l’« abandon » d’un diesel polluant. Plus précisément, ce véhicule doit avoir été mis en circulation avant le 1er janvier 2001 et il doit être mis au rebut dans un centre « Véhicule Hors d'Usage » (VHU), ce qui donnera lieu à la remise d’un justificatif.

«Superbonus » auto : découvrez les conditionsSi vous achetez une voiture neuve, le « superbonus » est déduit du prix de vente avec mention sur la facture. Le vendeur sera remboursé par l’Etat à hauteur de la réduction consentie. Si votre préférence va à un véhicule propre d’occasion, vous devez solliciter l'Agence de services et de paiement (ASP) via le formulaire mis à disposition sur son site Internet.

Neuve ou d’occasion, propre ou polluante, une voiture doit toujours être assurée. Aux termes de la loi, il faut au moins être couvert au titre de la responsabilité civile (« assurance au tiers »). Et, au moment de choisir, notez que rien n’oblige à souscrire la formule la plus onéreuse. Une bonne assurance auto pas chère peut donc suffire.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS