• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Automobile : comprendre le calcul du bonus-malus

Publié par le

Si vous possédez une bonne assurance voiture, votre compagnie d’assurances vous fournira un relevé recensant les sinistres des 5 dernières années d’adhésion. Ce document sera fourni à l’échéance de votre contrat pour ajuster le montant de votre cotisation selon une technique de réduction-majoration couramment dénommée « bonus-malus ».

Principes d’analyse

Le bonus-malus varie avec les sinistres que le souscripteur a signalé à son assureur. Le coefficient est normalisé à 1 au début de la couverture.

Dans l’hypothèse où le conducteur ne présente aucun sinistre dont il est le responsable pendant toute une année, il bénéficiera d’une ristourne de 5 % pour l’année suivante. Par contre, si vous avez été à l’origine d’un accident, vous devez subir une majoration de 25 %. On parle alors de « malus ».

Caractéristiques

Le paramètre du bonus-malus correspond toujours à la valeur de 1 même si le souscripteur ne provoque aucun accident pendant deux années. Aussi, il peut avoir l’avantage de conserver 0,50 de son coefficient s’il cause un sinistre après trois ans sans accident. Dans le cas où vous êtes à moitié fautif d’un dégât, votre assureur vous accordera une augmentation partiellement rationné. Vous pourriez aussi conserver votre bonus suite à un accident s’il atteint son maximum en trois ans.

Moralité : pour avoir une assurance auto moins chère, il faut commencer par respecter le Code de la route pour bénéficier par ricochet d’un bon bonus et d’une prime d’assurance auto appréciable.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES