Automobile : l'OICA veut une harmonisation de l'électronique embarquée

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Automobile : l'OICA veut une harmonisation de l'électronique embarquée

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Automobile : l'OICA veut une harmonisation de l'électronique embarquée

|
Consultations : 1298
Commentaires : 0
OICA meilleure communication automobile
Permettre le dialogue harmonieux des automobiles. Tel est l’objectif de l’OICA qui plaide aujourd’hui pour une harmonisation des normes techniques industrielles sur les Systèmes de Transport Intelligent (TIS). Pour une sécurité accrue et un plus grand respect de l’environnement. De bon augure pour le montant de notre assurance auto ?

Vers une harmonisation globale ?

L'Organisation Internationale des Constructeurs d'Automobiles (OICA) plaide pour une harmonisation des normes techniques industrielles sur les Systèmes de Transport intelligent, l’idée étant de faciliter ainsi l’introduction de véhicules connectés.

À cette fin, il faut disposer de protocoles de communication sans fil, harmonisés à l’échelle mondiale, qui permettront l'échange de données entre les véhicules et l'infrastructure routière. 

L’utilité du dispositif

Mais, à quoi va bien pouvoir servir cette harmonisation des normes techniques ? Pousser plus loin les progrès récemment enregistrés en matière de sécurité et d’environnement.

Président de l’OICA, Patrick Blain, en est convaincu : « Une nouvelle grande avancée serait possible avec les technologies ITS, permettant aux véhicules de ‘communiquer’ entre eux et avec l'infrastructure routière. Les véhicules transmettront et recevront des données cruciales, en réseau véhicule/véhicule (V2V) et véhicule/infrastructure (V2I). Une telle information électronique, si elle est transmise à temps, avec précision et confidence, pourrait avoir un impact positif majeur pour la sécurité routière, la mobilité et l'environnement. »

Concrètement, la transmission de données sur un accident qui s’est produit en aval de la route permettrait aux conducteurs qui arrivent sur les lieux de ralentir à temps. Autre avantage, des économies de carburant et des émissions de CO2 moins élevés en évitant les bouchons.

Des risques d’incompréhension automobile

Faute d’harmonisation, les véhicules ne parleront pas tous la même langue et cet échange de données pourrait tout simplement s’en trouver compromis.

Bernd Gottselig, président du Comité technique de l'OICA, annonce : « Un des plus grands problèmes est qu'en l'absence de normes globalement harmonisées, les constructeurs pourraient être forcés de développer leurs propres systèmes pour les marchés régionaux. Même si les véhicules des différents constructeurs devraient pouvoir ‘se parler’ dans la même région, rien ne dit que ceci pourra se faire dans d'autres régions, ni que la communication avec l'infrastructure sera possible ».

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS