Assurance auto

Automobile : la pénurie de semi-conducteurs met en difficulté plusieurs constructeurs

Publié par le , Mis à jour le 30/11/2021 à 10:00

Une importante pénurie mondiale de semi-conducteurs perturbe de nombreuses industries depuis plus d'un an en raison de la crise sanitaire. Certains secteurs comme l'automobile sont contraints de se mettre à l'arrêt, faute de pouvoir produire davantage de modèles. Pire encore, cette pénurie pourrait durer jusqu'en 2023.

La pénurie de semi-conducteurs se poursuit et pénalise encore l'industrie automobile

L'automobile fait partie de ces secteurs très touchés par la pénurie de semi-conducteurs. À cause de la crise de Covid-19, plusieurs producteurs de puces électroniques ne peuvent plus soutenir leur rythme habituel. Cela se répercute mécaniquement sur tous les secteurs dépendant de cette production. « Certains producteurs de semi-conducteurs basés en Asie sont confrontés à la crise sanitaire, contraints de stopper leur production (...) et mettent en difficulté nos fournisseurs européens, qui ont besoin de ces fameux composants pour nous ravitailler. Aujourd'hui malheureusement, les quantités sont insuffisantes pour nous permettre de produire normalement », explique à l'AFP un porte-parole de l'usine française du constructeur Toyota, à Onnaing.

Aujourd'hui, ces puces sont nécessaires au fonctionnement des voitures dotées de dispositifs électroniques, qu'elles soient électriques, hybrides ou thermiques. Elles sont par exemple présentent dans certains capteurs de pression ou au sein des systèmes d'airbags. Il va donc sans dire qu'avec les normes actuelles dans la production automobile, il est impossible de s'en passer. Ces semi-conducteurs sont également présents dans nos ordinateurs, smartphones, consoles de jeux vidéos ou autres appareils électroménagers.

Plusieurs usines auto sont contraintes à des fermetures temporaires

Chez Toyota, on a annoncé une réduction de 40 % de la production mondiale par rapport aux prévisions. À Onnaing, l'usine a été arrêtée pour trois semaines pour les vacances d'été comme à l'accoutumée. Toutefois, la production sera suspendue pendant deux semaines supplémentaires en raison de la pénurie. « Initialement la reprise de la production à Onnaing, après les congés d'été, était prévue lundi 23 août, mais nous ne reprendrons que le 6 septembre, suite à un problème de d'approvisionnement sur certains composants, lié à la crise du Covid-19 », détaille encore un porte-parole de la direction du site. Par conséquent, « environ 4 500 personnes seront donc placées sous le régime de l'activité partielle », et toucheront « 84% du salaire net ». Sa production avait déjà été affectée du 2020 à cause de la crise.

Du côté de Stellantis, groupe automobile issu de la fusion de FCA (Fiat-Chrysler) et PSA, on annonce le report de la création d'une nouvelle équipe de production pour l'usine de Mulhouse. De surcroît, l'usine de rennes-La Janais a été mise à l'arrêt vendredi soir dernier pour au moins une semaine. Celle de Sochaux a également été arrêtée pour 2 jours et demi. Chez Renault, avait été annoncé fin juillet que la production allait être de réduite de 200 000 véhicules pour l'année 2021.

Même son de cloche chez nos voisins allemands : Volkswagen a grandement réduit l'activité de la plus grande usine du groupe à Wolfsburg, et Daimler a été contraint de fermer deux usines Mercedes.

Une pénurie qui pourrait se poursuivre jusqu'en 2023

Mais ce n'est pas tout : cette pénurie pourrait se poursuivre pendant encore longtemps. Le patron de l'équipementier Faurecia estime qu'il ne faut pas attendre d'embellie avant la mi-2022. Pour Carlos Tavares, PDG de Stellantis, le constat est le même. Chez Intel, l'un des géants américains de l'industrie des semi-conducteurs, les prévisions sont encore plus pessimistes : le groupe estime que la pénurie pourrait se poursuivre jusqu'en 2023. Ces prédictions sont également partagées par Infineon, fabricant allemand de semi-conducteurs.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES