Assurance auto

Automobile : Porsche, premier constructeur allemand à arrêter le diesel

Publié par le

Porsche, marqué par les scandales, arrête le diesel

Alors que la pression se faire de plus en plus forte sur l’industrie automobile, Porsche a annoncé qu'il cessait la vente de véhicules diesel. Il s’agit du premier constructeur allemand à abandonner ce type de motorisation. 

Trois ans après, le Dieselgate toujours présent

Un nouveau constructeur abandonne le diesel. « Désormais il n'y aura plus de diesel chez Porsche » : voici une déclaration simple mais percutante. Le président du directoire du constructeur allemand, Oliver Blume, a annoncé dimanche dans Bild qu’il ne vendrait plus de voitures à motorisation diesel. Il indique ainsi vouloir se concentrer sur les moteurs essence et hybrides ainsi que dès 2019 « sur des véhicules électriques purs ». Une décision, qui, selon Olivier Blume, fait suite aux différents scandales. « Nous n'avons jamais développé et produit des moteurs diesel nous-mêmes mais l'image de Porsche a quand même souffert. La crise du diesel nous a créé beaucoup d'ennuis », a-t-il expliqué.

Volkswagen, BMW et Daimler ne comptent pas suivre le modèle de Porsche

Si Porsche ne propose déjà plus de véhicules diesel depuis février 2018, cette annonce détonne, et ce pour plusieurs raisons. Marqué par le scandale du Dieselgate, Porsche est le premier constructeur allemand à renoncer au diesel. Un rôle de précurseur qui lui était toutefois assuré. Que ce soit la maison-mère, Volkswagen, ou BMW et Daimler, les autres constructeurs d’outre-Rhin ont assuré ne pas vouloir renoncer au diesel. Une position que l’on comprend chez Porsche : « Je considère que les moteurs diesel modernes restent attractifs et respectueux de l'environnement. Ils auront encore à l'avenir une grande importance pour l'industrie automobile ». Un avenir qui ne sera donc pas celui du constructeur basé à Stuttgart. Pour Oliver Blume, arrêter la vente de véhicules diesel ne changera pas fondamentalement les choses. Spécialisée dans les voitures de sport de luxe, la marque allemande se concentre sur l’essence, un type de motorisation qui augmente les performances, d’après Oliver Blume.

Les ventes de diesel ont reculé de 46 % à 33 % en trois ans

Pour les partisans du diesel, cette annonce est un coup dur. Encore un. Porsche n’est pas le premier constructeur à renoncer au diesel. Avant lui, Toyota ou encore Smart avait fait des annonces similaires. Des décisions prises pour se concentrer sur les voitures électrifiées mais aussi pour ne pas subir les différentes mesures européennes et nationales. Depuis la révélation du scandale du Dieselgate, les politiques se sont durcies. Les villes sont de plus en plus nombreuses à souhaiter interdire les véhicules diesel et les normes européennes imposent des seuils d'émissions polluantes. Des mesures qui impactent les ventes. En Allemagne, la part des voitures à motorisation diesel a reculé de 46 % à 33 % en trois ans.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES