• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Automobile: PSA Peugeot Citroën et « Back in the race »

Publié par le

En 2013, le marché français de l’automobile a baissé de 5,7 % avec 1,8 millions de voitures neuves immatriculées. C’est le chiffre le plus bas depuis 15 ans. Les constructeurs retrouvent néanmoins une lueur d’espoir depuis ces six derniers mois, l’année 2014 devrait sonner la reprise du marché

PSA Peugeot Citroën dévoile son plan stratégique

Et c’est ainsi que l’un des plus grands constructeurs auto français - PSA Peugeot Citroën - dévoile son nouveau plan stratégique, « Back in the race ». Grace à ce tout nouveau plan, le groupe espère enregistrer un flux de trésorerie opérationnel « au plus tard d’ici à 2016 ». L’objectif est également d’enregistrer deux milliards d’euros entre 2016 à 2018. Selon un communiqué rapporté par le site Le Point, le groupe espère par ailleurs, obtenir une « marge opérationnelle de 2 % pour la division auto d’ici 2018 ».

Un enjeu de taille pour le constructeur qui a connu une année 2013 assez sombre, en effet, le Chiffre d’affaires Groupe au troisième trimestre 2013 était de 12,1 milliards d’euros soit une baisse de 3,7 % comparé au troisième trimestre 2012. Par ailleurs, le chiffre d’affaire de sa division auto s’est établi à 8 milliards d’euros soit un recul de 5,8 % par rapport au troisième trimestre 2012. Seul le chiffre d’affaire de Faurecia a enregistré une légère hausse de 0,8 % et s’établit à 4,1 milliards d’euros, mais la Banque PSA Finance connait une baisse du chiffre d’affaire de 5,1 %.

Le marché de l’assurance

L’amélioration du marché de l’automobile devrait profiter au marché de l’assurance auto. Mais la loi Hamon devrait chambouler le marché. Cette nouvelle loi permettant aux assurés de résilier son assurance auto au bout d’un an après sa souscription amènera les assureurs à revoir leurs tarifs.

Plusieurs d’entres eux envisagent de baisser leurs tarifs pour se démarquer de la concurrence. Le cabinet Facts&Figures ne prévoit donc qu’une légère augmentation (au maximum 2 %) sur l’assurance auto.

Mais puisque nouvelle souscription rime souvent avec frais de gestion et frais marketing, tous les assureurs ne se prêteront pas aux jeux, la guerre des prix pourra donc ne pas se déclencher. Au contraire, il se pourrait que certains décident d’augmenter leurs tarifs !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES