Assurance auto

Autoroutes : frauder vous coûtera 375 euros au lieu de 75 euros

Publié par le , Mis à jour le 17/11/2021 à 10:18

La fraude sur les autoroutes coûte plus cher. Depuis le 18 mars 2021, faire « le petit train » aux barrières des péages pourra être puni d’une contravention de 4ème classe et vous coûter 375 euros. A cela s’ajoutent les frais du péage qui n’ont pas été réglés par l’automobiliste verbalisé.

Une contravention de 4ème classe

Vous réfléchirez à deux fois avant de faire « le petit train » aux barrières des péages des autoroutes. Depuis le 18 mars 2021, l’utilisation de cette technique qui consiste à se coller à une voiture pour ne pas payer un péage va vous coûter beaucoup plus cher.

Désormais, l’infraction est punie par une contravention de 4ème classe au lieu d’une contravention de 2ème classe. En clair, l’amende passe de 75 à 375 euros. A cela s’ajoutent les frais du péage qui n’ont pas été réglés par l’automobiliste verbalisé.

A noter que les frais de dossier passent de 20 à 90 euros : « Il s’agit de coller au plus près au coût réel des frais dépensés pour aller chercher les fraudeurs » explique un autoroutier au Parisien.

L’objectif du gouvernement est de pénaliser les fraudeurs récidivistes. Sachez que l’amende peut plus ou moins augmenter en fonction du péage et s’il est muni ou non d’une barrière.

Si le péage possède une barrière, l’automobiliste recevra dans un premier temps un avis de paiement du montant du péage auquel s’additionnent les frais de dossier de 90 euros. Si au bout de deux mois, le montant n’a pas été réglé, la contravention passe à 375 euros.

Si le péage ne possède pas de barrière, les frais de dossier seront de 10 euros. Attention, ce coût n’est valable que pour une durée de 15 jours. Si l’automobiliste ne règle pas les frais de dossier et le péage, le montant passe à 90 euros. Au bout de 45 jours, la facture grimpe à 375 euros.

Une amende 7 500 euros pour les mauvais payeurs

Par ailleurs, pour les personnes qui oublieraient fréquemment de ne pas payer les péages, le législateur a créé un délit d’habitude. Si durant une période de 12 mois, cinq contraventions de 375 euros n’ont pas été réglées, une nouvelle amende de 7 500 euros sera adressé.

Selon les chiffres dévoilés par le Parisien, moins de 1% des automobilistes ne règlent pas leurs trajets. Les automobilistes étrangers devront aussi s’acquitter de cette somme. Une directive européenne de 2019 qui entrera en vigueur en octobre 2021 obligera les pays à communiquer les coordonnées des automobilistes fraudeurs.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES