• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Baisse de 7 % des contraventions en 2013

Publié par le , Mis à jour le 27/08/2014 à 16:02

L’année 2013 a vu reculer le nombre de contraventions distribuées. D’après le magazine Auto Plus, une chute de 7 % du nombre des contraventions a été observée l’an dernier. Cependant, cette baisse ne signifie pas que les Français sont devenus plus vigilants au volant mais elle témoigne plutôt des défaillances au niveau des infrastructures de contrôle qui ont subi des actes de vandalisme. Explications.

Une baisse due aux actes de vandalisme

D’après le magazine Auto Plus, le nombre de contraventions distribuées aux automobilistes a baissé d’environ 7 % en 2013. D’ailleurs, même les contraventions pour les excès de vitesse ont diminué de 8,4 %.

Une question se pose logiquement : les conducteurs conduisent-ils plus prudemment ?  Le magazine explique que la cause principale de cette baisse s’explique par divers problèmes de maintenance et des actes de vandalisme. En effet, 10 % des contrôleurs de vitesse ou des radars automatiques n’étaient plus utilisables durant cette année.

24,5 millions de PV

L’excès de vitesse figure parmi les infractions sur la route les plus sanctionnées en 2013 avec près de 11,5 millions de procès-verbaux (PV) dressés par les autorités compétentes. L’excès de vitesse est donc le délit le plus sanctionné et il figure aussi à la troisième place dans la liste des contrôles automatisé et manuel.

Les contraventions dues aux stationnements interdits, elles, se trouvent à la seconde place de ce classement et ont occasionné 8 millions de PV. Les feux rouges grillés et identifiés à l’aide des radars arrivent à la quatrième position dans la liste des infractions.

Au total, 24,5 millions de PV ont été distribuées aux automobilistes français pour 172 motifs répertoriés par le magazine Auto Plus. 

Au nombre de ces motifs, on trouve la non-assurance. Pourtant, il est obligatoire d’avoir une assurance auto lorsque l’on emprunte le réseau routier français. Cela permet d’une part d’indemniser les tiers victimes d’un accident et d’autre part de bénéficier soi-même d’une prise en charge selon la teneur du contrat souscrit.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES