• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Bernard Cazeneuve en lutte contre le défaut d'assurance

Publié par le , Mis à jour le 01/10/2015 à 11:07

En 2014, le nombre de morts sur les routes a augmenté de 3,7 %. Un véritable fléau pris très au sérieux par le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve. Pour l’enrayer, il souhaite notamment créer un fichier permettant de recenser les automobilistes qui ne possèdent pas d’assurance pour leur véhicule.

Faire baisser le taux de mortalité sur les routes

Alors que la mortalité routière enregistre un bien triste record, Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, vient tout juste de dévoiler son nouveau plan d’action spécial sécurité routière. À l’intérieur, on y découvre 26 mesures articulées autour de quatre grands axes principaux. Toutefois, les priorités du ministre de l’intérieur peuvent se résumer en quelques mots : la sensibilisation, la prévention et la  formation.

Par ailleurs, la 19 ème mesure de ce plan évoque la création d’un fichier destiné à recenser les voitures non assurées. À ce sujet Bernard Cazeneuve précise qu’il faut «Agir contre le défaut d’assurance en se donnant les moyens techniques de vérifier l’adéquation entre les véhicules assurées et les véhicules immatriculés».

Le défaut d’assurance : un phénomène très répandu

D’après le rapport d’activité 2013 du Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO), il y aurait en France 370 000 à 740 000 automobiles sans vignette verte. Des chiffres qui représentent 1 à 2 % des conducteurs dont 59 % âgés de moins de 35 ans. Un phénomène que les autorités ont bien du mal à stopper. Sur l’année 2014, seulement 87 000 conducteurs ne possédant pas d’assurance ont été contrôlés sur les routes.

En 2013, le FGAO a traité pas moins de 27 164 dossiers de non-assurance liés à des accidents matériels et corporels. Un chiffre en baisse par rapport à l’année 2012 mais qui reste malgré tout supérieur à celui enregistré en 2008 (+28,4%). Dans le même temps, 87,6 millionsd’euros ont été versés aux victimes en guise d’indemnisation dont 15 millions d’euros récupérés auprès des responsables d’accidents non assurés. En revanche, en ce qui concerne les deux-roues, le ministre vient aussi de rendre obligatoire le port du gilet de sécurité en cas d’arrêt d’urgence.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES