Assurance auto

Carburant : Édouard Philippe présente ses mesures après la hausse des prix

Publié par le

Prix des carburants : le gouvernement annonce plusieurs mesures

Invité sur le plateau de RTL ce mercredi 14 novembre, le Premier ministre en a profité pour annoncer une série de mesures pour « accompagner » l’augmentation du prix des carburants. Edouard Philippe a toutefois tenu à rappeler que les hausses des taxes ne seront pas annulées.

Une « super prime » à la conversion de 4 000 €

Alors qu’Emmanuel Macron doit donner ce soir une interview sur le plateau du 20 heures de TF1, son Premier ministre a présenté dès ce matin les mesures du gouvernement pour « accompagner » la hausse du prix des carburants. Invité sur RTL, Edouard Philippe a d’abord rappelé que les hausses des taxes ne seront pas annulées. Concédant toutefois que « l’Etat a placé les Français dans une situation de dépendance face à une énergie chère, étrangère et polluante », le Premier ministre a présenté un « plan de sortie ». De nombreuses mesures qui seront toutes effectives au 1er janvier 2019. Mais alors, lesquelles sont-elles ?

La première annonce d’Edouard Philippe concerne un élargissement de la prime à la conversion. Après plusieurs réunions, le chef du gouvernement a annoncé la création d’une « super prime » de 4 000 € pour les foyers les plus modestes, soit 20 % des Français. Le Premier ministre en a profité pour rappeler que l’exécutif s’était engagé à « financer 500 000 primes sur le quinquennat » avant d’ajouter « on en a déjà fait 280 000 et on veut doubler cet objectif » pour atteindre « un million de conversions ».

Pour les « grands rouleurs » et « petites cylindrés », l’exécutif souhaite élargir le système des indemnités kilométriques. Cet avantage fiscal concernera également davantage de Français a indiqué le Premier ministre. Edouard Philippe a également annoncé que le chèque carburant mis en place dans certaines régions, notamment dans les Hauts-de-France, sera défiscalisé. Dans une interview accordée à Europe 1 la semaine dernière, le Président de la République avait qualifié de « bonne philosophie » la mise en place de ce chèque carburant.

Faire disparaître le chauffage au fioul

La mesure suivante avait elle aussi déjà été évoquée par Emmanuel Macron la semaine dernière. Il s’agit de l'élargissement du chèque énergie. Edouard Philippe a en effet indiqué que ce chèque allait être augmenté de 50 euros. Les Français concernés seront aussi plus nombreux puisqu’il sera délivré à 5,6 millions de Français, contre 3,6 millions actuellement. 

« Notre objectif est qu'il n'y ait plus de chauffage au fioul individuel en France à la fin du prochain quinquennat », a également insisté Edouard Philippe. Un objectif qui conduit à une mesure beaucoup moins attendue : la volonté de le faire disparaître d’ici à dix ans. Pour encourager les Français à changer, la prime à la conversion des chaudières sera « améliorée ».

Christophe Castaner et Edouard Philippe mettent en garde les « gilets jaunes »

Si ces nombreuses mesures doivent permettre aux Français de faire face à la hausse des prix du carburant, le Premier ministre a tenu à mettre en garde les « gilets jaunes ». Comme son ministre de l'Intérieur la veille, Édouard Philippe a rappelé la loi : « Je le dis aux Français : vous avez le droit de manifester, bien sûr, mais il faut prendre ses responsabilités et respecter la loi ». Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner a en effet adressé mardi 13 novembre un avertissement à ces « gilets jaunes ». « Partout où il y aura un blocage, et donc un risque pour les interventions de sécurité et aussi la libre circulation, nous interviendrons », a affirmé le ministre sur le plateau de BFMTV.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES