Assurance auto

Carizy : le site de mise en relation entre particuliers d'autos d'occasion

Publié par le , Mis à jour le 30/11/2021 à 10:00

Simplifier la vente et l’achat de voitures d’occasion, tel est le défi lancé par Mathias Hioco, fondateur de Carizy, une plateforme internet de mise en relation entre particuliers spécialisé dans les véhicules d’un âge avancé. A l’heure où 65 % des transactions sont réalisées entre particuliers, nous avons décidé d’enquêter sur ce site d’un nouveau genre qui pourrait bien, à terme, bousculer le marché du véhicule d’occasion. Focus !

Carizy : un tiers de confiance 

Pour vendre son véhicule rien de bien compliqué ! L’automobiliste doit, dans un premier temps, faire diagnostiquer sa voiture par un expert indépendant (Alliance nationale des experts en automobile dont la marque est partenaire) qui s’assurera du bon état de fonctionnement de l’automobile. Une fois expertisée, à charge également à l’expert de prendre des photos du bien qui sera ensuite proposé à la vente sur la plateforme d’achat Carizy mais aussi sur des portails de d’achat et de vente.

Ainsi donc fini les compteurs trafiqués ou les vices cachés. Grâce à Carizy, l’acheteur a l’assurance d’acquérir un véhicule expertisé et bénéficiant d’une garantie mécanique de trois mois. Bonus, le site se charge de la livraison du véhicule et propose même un nettoyage de celui-ci. Enfin, après l’achat, il est possible de se rétracter et de se faire rembourser.

Une mise en vente facilitée 

Des essais, de la négociation en passant par la livraison, Carizy se charge de tout le processus de vente. Et avantage majeur, le conducteur bénéficie dans son ensemble d’un prix de vente bien plus avantageux. Seule contrepartie, il a l’obligation de céder l’exclusivité de cette transaction au site pendant cinq semaines minimum.

Le malus écologique concerne-t-il les véhicules d'occasion ?

Pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre en France, le gouvernement a mis en place l'écotaxe ou malus écologique, une taxe payée lors de l'acquisition d'un véhicule neuf et indexée sur son niveau d'émissions de CO2 exprimé en grammes par kilomètre. Ainsi, plus un véhicule est polluant, plus il sera pénalisé par le malus, et plus il sera taxé. Mis en place en 2008 et apparu en 2007 à l'occasion du Grenelle de l'environnement, il est également accompagné du dispositif inverse, le bonus écologique.

Par le passé, le malus écologique concernait les voitures neuves comme d'occasion, avec un barème s'étalant de 100 à 1 000 euros. Le calcul du malus écologique était basé sur la puissance fiscale du véhicule et non ses émissions de CO2. Mais depuis le 1er janvier 2021, les modèles d'occasion ne sont plus pénalisés par la taxe car le gouvernement a estimé qu'il était déjà payé lors de l'achat du véhicule neuf.

Toutefois, les voitures d'occasion importées en France restent concernées. Pour ces véhicules, les pouvoirs publics estiment que le malus n'a pas été payé car ils seront immatriculés en France pour la première fois, comme pour un véhicule neuf. Le montant de la taxe sera calculée en fonction de la première année d'immatriculation du véhicule dans le pays étranger. 10 % seront ensuite enlevés par année d'immatriculation entamée.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES