Ce qu'il faut savoir pour rouler... en Belgique

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Ce qu'il faut savoir pour rouler... en Belgique

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Ce qu'il faut savoir pour rouler... en Belgique

|
Consultations : 1089
Commentaires : 0
En fonction des caractéristiques de la route, adaptez votre vitesse

Pour conduire en Belgique et ne causer aucun accident, quelques règles sont à prendre en compte. Certains points sur la manière de conduire dans ce pays méritent, en effet, d’être soulevés : les règles en matière de circulation ne sont pas nécessairement pas les mêmes dans tous les pays.

Les limitations de vitesse

En ville, vous ne devez en aucun cas dépasser les 50 km/h. Par contre, hors agglomération, en fonction des caractéristiques de la route (à chaussées séparées physiquement, par marquage au sol) ou de l’autoroute, la limitation de vitesse est variable, à savoir :

  • route à chaussées séparées par marquage au sol : 90 km/h,
  • route à une chaussée : 90 km/h,
  • route à chaussées séparées physiquement : 120 km,
  • autoroute : 120 km/h.

Si ces limitations ne sont pas respectées par l’automobiliste, celui-ci encourt des amendes qui peuvent dépasser les 300 euros. Comme en France, ces amendes ne sont bien sûr pas remboursées par votre assureur. Un emprisonnement peut aussi alourdir la peine de ceux qui contreviennent aux limitations de vitesse.

Autres règles

Les sièges avant sont réservés aux passagers de plus de 12 ans et mesurant plus d’1m50, sauf en cas d’utilisation d’un dispositif permettant de maintenir le passager ne remplissant pas les conditions requises.

La loi sur la sécurité routière en Belgique interdit l’usage du téléphone au volant. En cas de non respect de cette règlementation, une amende est prévue.

La législation belge sur la conduite en état d’ébriété est très rigoureuse : au-delà de 0.8g/l d’alcool dans le sang, l’automobiliste doit payer une amende de 1700 euros et est puni d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 6 mois. L’alcoolémie autorisée étant de 0.5 g/l.

Si vous tombez en panne, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, il est obligatoire de porter un gilet de sécurité fluorescent. Si vous négligez cette précaution et que vous êtes victime d’un accident, la compagnie d’assurances auto du véhicule qui vous a heurté peut refuser de prendre en charge les frais découlant des soins qui vous sont prodigués. Vous êtes, de plus, passible d’une amende de 50 euros.

En cas d’amende, vous devez payer dans l’immédiat sous peine de voir votre véhicule retenue par les autorités.

L’utilisation des feux

Dans un contexte où la visibilité est limitée, les feux de croisement doivent être allumés. Il en va de même pour les feux de position, si la voiture est en arrêt et que le véhicule n’est pas visible de loin.

Les panneaux

En Belgique, les panneaux bleus ne signalent pas une autoroute mais des routes destinées aux automobiles. Les panneaux verts, quant à eux, signalent une autoroute.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS