Ce qu'il faut savoir pour rouler... en Espagne

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Ce qu'il faut savoir pour rouler... en Espagne

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Ce qu'il faut savoir pour rouler... en Espagne

|
Note :
Consultations : 2300
Commentaires : 2
Hors agglomération, ne dépassez pas les 120 km/h

Vous envisagez prochainement une virée du côté de l’Espagne ? Bien que la circulation soit « libre », les règles de conduite ne sont pas strictement les mêmes que celles en vigueur en France. Voici quelques règles à respecter pour rouler en toute légalité sur le sol espagnol.

Les règles de base

Concernant la priorité au niveau des ronds-points, les règles sont les mêmes qu’en France.

En roulant en agglomération, vous ne devez pas excéder les 50 km/h. La limitation passe à 80km/h sur une route à plusieurs voies.

Hors agglomération, la limite à ne dépasser est de 120km/h. Elle descend à 90 km/h et 80 km/h si l’automobile tire une remorque d’un poids inférieur ou supérieur à 750 kilos.

Concernant le dépassement, celui-ci est envisageable hors des agglomérations et à condition, qu’il n’y ait qu’une voie de circulation dans un sens et dans l’autre. Dans ce cas, il est possible de dépasser la limite de 20 km/h.

En outre, les équipements suivants sont obligatoires : gilets rétro-réfléchissants, deux triangles de signalisation, ampoules de rechange.

Stationner en Espagne

Il existe des règles strictes à respecter pour stationner en Espagne. Des lignes de couleur bleu indiquent que le stationnement est autorisé à partir de 8 heures jusqu’à 21 heures. A noter que le stationnement ne peut excéder une heure et demie et doit-être marqué par un disque de stationnement.

A souligner que certaines villes mettent à disposition des zones dites O.R.A. où trois durées de stationnement sont en vigueur : 30, 60 et 90 minutes. Dans ce cas, le conducteur doit placer un ticket sur le pare-brise de son véhicule.

La présence d’une ligne de couleur jaune zigzaguant signifie que le stationnement est interdit.

En cas de non-respect des règles de stationnement, les véhicules peuvent être immobilisés avec un sabot.

Alcool au volant

En Espagne, le taux d’alcoolémie à ne pas dépasser est fixé à 0.5 grammes par litre de sang, et 0.3 grammes par litre de sang pour les jeunes conducteurs ayant moins de deux ans de permis, si vous conduisez un véhicules de minimum huit places  ou si vous transportez des marchandises dangereuses.

Si vous êtes responsable d’un accident survient et que vous avez dépassé le seuil d’alcoolémie autorisé, il se peut que votre assurance automobile refuse de dédommager les victimes et/ou de prendre en charge les réparations.

Quoi qu’il en soit, pour rouler sereinement en Espagne, vérifiez « comment fonctionne l’assurance auto de son propre véhicule à l’étranger ? ».

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
2 réactions


bonjour. j'ai une residence secondaire en Espagne j'y vais 2 mois par an, je voudrai y laisser une moto. est il possible d'avoir une assurance française.. merci de votre reponce


Bonjour,

Dès lors que le deux-roues "séjourne" plus de 3 mois hors des frontières françaises, vous devez souscrire une assurance dans le pays où votre véhicule passera le plus clair de son temps.

Bonne journée.

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS