• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Ce qu'il faut savoir sur la législation des éthylotests

Publié par le , Mis à jour le 20/02/2013 à 12:03

La loi prévoit une amende à tout conducteur qui ne possède pas un éthylotest dans son véhicule. Cette loi qui devait être appliquée en juillet 2012 a été repoussée en mars 2013. Selon certains, cet appareil ne serait pas fiable et pourrait se montrer polluant. Ethylotest ou pas éthylotest, telle est la question !

La réglementation de l’éthylotest

Selon la loi, tout conducteur de véhicule terrestre à moteur doit posséder un éthylotest. Ce sont seulement les deux roues de moins de 50 cc et les véhicules munis d’un système anti démarrage par éthylotest électronique qui ne sont pas concernés.

Quand un agent de la circulation fait un contrôle et que le véhicule ne possède pas d’éthylotest, le conducteur peut écoper d’une amende de 11 euros. Il peut également être pénalisé d’un malus sur son assurance voiture. La date d’entrée en vigueur de cette législation était fixée le 1er novembre 2012. Toutefois, les autorités l’ont repoussée pour le 1er mars 2013.

Certaines associations de défense des automobilistes ont mené les premiers tests sur l’éthylotest. Et elles ont trouvé que cet appareil avait quelques défaillances. De plus, celui-ci peut être très vite inutilisable quand il est exposé à la chaleur ou au froid à l’intérieur du véhicule.

Les types d’éthylotest

Sur le marché, il existe deux types d’éthylotest qui portent la norme NF : l’éthylotest électronique réutilisable et l’éthylotest chimique jetable.

L’éthylotest électronique est un boîtier ressemblant à un Smartphone et qui coûte autour de 100 à 200 euros. Il doit être révisé annuellement ou après 300 à 500 mesures.

L’éthylotest jetable est un sachet ou un tube plastique qui ne peut être utilisé qu’une fois. Son prix est de 1 à 2 euros. Normalement, il doit être acheté en lot de deux. Le premier est à utiliser de suite, et l’autre à conserver dans la voiture pour les contrôles. Du point de vue structure chimique, l’éthylotest continent de l’acide sulfurique et du dichromate de potassium. Selon une association écologiste, ce sont des substances cancérigènes pour l’homme et elles peuvent être dangereuses pour l’environnement.

L’avis d’Assurland : l’éthylotest n’est pas encore opérationnel. De ce fait, la date prévue pour son utilisation, en novembre 2012, a été reportée en mars 2013. Mais même s'il n’est pas encore obligatoire, la conduite en état d’ébriété reste interdite.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES