Assurance auto

Comme cette année, la Maif n'augmentera pas ses tarifs d'assurance auto en 2022

Publié par le , Mis à jour le 25/06/2021 à 10:50

Bis repetita. La Maif vient d’annoncer un nouveau gel de ses tarifs d’assurance auto pour 2022. L’assureur estime que la crise sanitaire continuera de peser sur le budget de ses assurés l’année prochaine, et donc qu’un maintien de leurs primes auto fera du bien à leur portefeuille.

Ce gel pourrait aussi faire du bien à l’ensemble des automobilistes, si les autres assureurs venaient à s'aligner sur cette décision, dans un contexte de tendance à la hausse des tarifs d’assurances auto.

En 2022, la Maif regèle ses tarifs d'assurance auto

La saison est aux fortes chaleurs et pourtant, c'est bien un regel qu’annonce la Maif ce 17 juin. La mutuelle de Niort a décidé de ne pas augmenter ses tarifs d’assurance auto pour une année supplémentaire.

En septembre 2020, la Maif avait été le premier assureur à geler ses tarifs pour l’année suivante. D’autres mesures avaient été prises auparavant en faveur des assurés, comme la redistribution des économies réalisées en raison de la baisse des sinistres (pour un montant d’une centaine de millions d’euros, soit 30 euros reversés à chaque assuré).

Bientôt un an plus tard, et malgré la progression de la campagne de vaccination, qui peut laisser augurer une sortie de crise, l’assureur estime que les conséquences économiques du Covid-19 « sont toujours présentes, et continuent à peser sur le quotidien et le budget de nombreuses personnes en France ».

Les 2,3 millions d’assurés auto à la Maif pourront donc s’attendre à voir leurs cotisations de 2022 ne pas augmenter par rapport à cette année. Un choix que le patron de la mutuelle, Pascal Demurger, présente comme étant à contre-courant des tendances attendues.

Une tendance à la hausse des primes auto

Il est vrai que plusieurs facteurs structurels pèsent inéluctablement à la hausse sur les primes d’assurance auto : un parc automobile de plus en plus cher à couvrir, une augmentation de la non-assurance, et l’inflation constante du prix des pièces détachées automobiles (+8,1% en moyenne en 2020).

De plus, il est possible que la sinistralité automobile reparte à la hausse avec la fin des restrictions de déplacements et des couvre-feux. Jusqu’ici, la diminution des sinistres et accidents avait généré d’importantes économies pour les assureurs, leur permettant de maintenir leurs tarifs sans perdre d’argent. Mais si la fréquence des indemnisations devait remonter, les cotisations pourraient suivre le même chemin.

Pour l’heure, l’Indice de prix des Assurances de Particuliers (IPAP) calculé par Assurland affiche une stagnation des prix de l’assurance auto sur les six premiers mois de l’année (+0,2%). Cette modération tarifaire doit sans doute beaucoup aux gels des cotisations décidés par plusieurs assureurs auto entre septembre et décembre 2020, dans le sillage de la Maif. 

La Matmut, la Mutuelle Fraternelle d'Assurances (FMA), deux fédérations du Crédit Mutuel (groupe Arkea), la mutuelle de Poitiers, ainsi que la GMF, ont en effet pris la même décision pour cette année. Tous les regards se tournent désormais vers eux : vont-ils s’aligner une nouvelle fois sur la Maif ? Des annonces devraient suivre dans les semaines qui viennent.

Les autres assureurs vont-ils suivre ?

À l’heure actuelle, il semble que seul un gel des tarifs concerté entre ces acteurs puisse permettre de maintenir l’inflation continue des prix de l’assurance auto à un niveau acceptable, tant les facteurs qui pèsent à la hausse sont prégnants. 

Pour rappel, la crise sanitaire, avec le gel des tarifs et la baisse des sinistres, a interrompu une tendance à l’envolée des prix installée depuis plusieurs années : en cinq ans, le coût moyen d’une assurance auto (tous contrats confondus) a grimpé de 12%. Il s’établit aujourd’hui à 632 euros en moyenne, contre environ 550 euros en 2015.

Enfin, on pourra également suivre de près l’évolution promise de la législation sur les pièces détachées : une récente proposition de loi promet une baisse des cotisations d’assurance auto en libéralisant ce marché détenu pour le moment en grande partie par les constructeurs.

Si vos cotisations d'assurance auto ont augmenté cette année, n'hésitez pas à passer par un comparateur en ligne pour réaliser des économies.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES