Comment contester le choix de l'expert auto ?

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Comment contester le choix de l'expert auto ?

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Comment contester le choix de l'expert auto ?

|
Consultations : 1617
Commentaires : 0
Assurance auto : comment contester l'indemnisation ?

En cas de sinistre, la compagnie d’assurances mandate le plus souvent un expert dont la mission consiste à évaluer les dégâts subis par l’engin assuré. Cette évaluation donne lieu à la rédaction d’un rapport qui sera utilisé par l’assureur pour fixer le montant de l’indemnisation versée au titre de l’assurance voiture. Cependant, il arrive que le montant de cette indemnisation fixée par l’assureur ne soit pas du goût de l’assuré. Libre à lui d’accomplir alors les démarches nécessaires à la contestation du montant de l’indemnisation.

La réalisation d’une contre-expertise

Le souscripteur d’une assurance auto peut demander la réalisation d’une nouvelle expertise (« contre-expertise »), lorsqu’il estime que le montant de l’indemnisation proposée est insuffisant pour la réparation des dégâts subis.

Le nouvel expert opèrera une seconde constatation des dommages en vue de déterminer à son tour le montant de l’indemnisation. Le règlement des honoraires du nouvel expert sera entièrement à la charge de l’assuré et le montant fixé par le second expert sera soumis à l’approbation de l’assureur.

En cas de refus, une troisième expertise sera réalisée par un nouvel expert qui aura pour rôle de concilier les deux parties. Les honoraires versés à cet expert au titre de la tierce-expertise seront partagés à parts égales entre le souscripteur et son assureur.

Les autres voies offertes à l’assuré

En cas d’échec de la procédure de la contre-expertise, le souscripteur d’une assurance voiture peut demander l’intervention du médiateur dont les coordonnées figurent en bonne place sur le contrat d’assurance.

L’assuré peut aussi recourir à la voie contentieuse pour la résolution du litige. Le délai de prescription de l’action en justice est de 2 ans. Ce délai court à partir de la naissance du litige entre le souscripteur et son assureur. Néanmoins, il est conseillé de ne recourir à la voie judiciaire qu’en dernier recours. En effet, il peut s’agir d’une option assez onéreuse.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS