• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Conducteur à risques : alléger la prime d'assurance auto

Publié par le

Les personnes âgées, les automobilistes malussés et les jeunes conducteurs figurent tous dans la catégorie des « conducteurs à risques » et l’écrasante majorité des acteurs de l’assurance voiture impose des primes d’assurance élevées pour compenser les risques qu’ils prennent en les assurant. De fait, trouver une assurance pas chère se révèle alors plutôt difficile. Explications.

Les personnes âgées et l’assurance

En prenant de l’âge, certains conducteurs peuvent être sujets à une baisse des capacités visuelles et auditives ainsi qu’à une diminution de leurs réflexes. C’est pourquoi l’on considère qu’ils peuvent provoquer plus d’accidents que les autres conducteurs.

Pour éviter la surprime d’assurance auto, il existe toutefois certaines astuces efficaces :

  • Si vous êtes assuré chez le même assureur depuis plusieurs années, vous ne devez pas hésiter à faire valoir votre fidélité. Le bonus que vous avez accumulé doit vous permettre d’avoir accès à des tarifs moins élevés ;
  • Vous pouvez réactualiser votre police d’assurance en supprimant les options inutiles ;
  • Vous pouvez suivre des cours de « conduite défensive » pour conserver vos habitudes de conduite et vos réflexes afin de rassurer votre compagnie d’assurances.

Les conducteurs malussés et l’assurance

Lorsque l’on est conducteur malussé, trouver une compagnie d’assurances qui accepte de vous assurer au même prix que les autres conducteurs est difficile mais réalisable.

Pour ce faire, vous devez éliminer toutes les garanties superflues. Cela vous permettra de trouver des tarifs assez avantageux eu égard à votre profil surtout si vous utilisez un comparateur d’assurance automobile qui propose les offres d’assureurs spécialisés dans la couverture des conducteurs avec malus.

Les jeunes conducteurs et l’assurance

Les statistiques montrent que les jeunes conducteurs ne représentent que 9 % des automobilistes mais 22 % des accidents mortels de la route. Ces jeunes constituent donc une population à risques aux yeux des assurances.

En pratique, les compagnies d’assurances appliquent une majoration des tarifs jusqu’à 100 % pendant les deux premières années d’expérience.  Pour pouvoir payer moins cher, les jeunes conducteurs peuvent :

  • opter pour la conduite accompagnée dès 16 ans ;
  • privilégier une petite voiture d’occasion ;
  • faire appel à l’assureur de leur parent.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES