Assurance auto

Confinement : ce qu'il faut savoir concernant les PV et contrôles routiers

Publié par le , Mis à jour le 14/04/2020 à 12:06

Confinement : PV et contrôles routiers

Dans de rares occasions, il est encore possible de circuler en voiture sur les routes françaises durant la période de confinement mise en place suite à la pandémie du Covid-19. Mais, même si la circulation est plus fluide, ce n’est pas pour tant qu’il faut négliger son attitude sur la route et lorsqu’on se gare. En effet, des PV peuvent encore tomber. Mais comment est-ce que ça se passe ? De plus, des arnaques circulent en faisant croire à des contrôles des forces de l’ordre. Assurland fait le point.

Un PV durant le confinement ? Comment est-ce que ça se passe ?

Vous vous rendez vers votre véhicule et vous constatez qu’un PV y a été apposé ? Malgré le confinement, officiellement, les délais pour contester un PV ne sont pas impactés et restent inchangés. Cependant, si vous recevez une convocation pour vous rendre au tribunal, la situation peut être différente puisque certaines juridictions sont fermées et qu’il n’est pas simple pour les intervenants de se rendre sur place. C’est pourquoi, tous les cas les “moins importants” feront l’objet d’un report de la part de la justice.

Attention à bien respecter les conditions de circulation

Sortir de chez soi est réglementé durant le confinement. Si votre déplacement n’est pas justifié, ou pas considéré comme essentiel, vous prenez le risque de recevoir une amende de 135 €, pouvant monter à 1 500 € en cas de récidive, voire même à 3 750 € et 6 mois de prison. S’ajoute à ces sanctions le fait de pouvoir voir votre permis vous être retiré pour une durée de 3 mois si votre déplacement est injustifié et que vous êtes contrôlés au volant de votre véhicule.

Ne trafiquez surtout pas votre attestation de sortie

Sans cette attestation signée sur l'honneur, interdiction de quitter son domicile. Il est donc important de penser à l’avoir sur soi avant de sortir. Mais attention, à ne pas mentir juste pour pouvoir prendre l’air. Si vous venez par exemple déclarer que vous sortez pour une urgence médicale alors qu'en réalité vous souhaitez rendre visite à un ami, vous vous exposez à une amende, mais surtout à un délit de faux et usage de faux puni par 1 an de prison et 15 000 € d’amende.

Prenez garde aux faux contrôles routiers lors de vos déplacements

Des arnaques misent en place durant le confinement

Suite à la mise en place du confinement, certaines personnes ont eu de mauvaises idées. En effet, des personnes se déguiseraient en gendarmes, militaires, et procéderaient à de faux contrôles routiers. Plusieurs cas ont été rapportés dans les Landes, le Morbihan ainsi que la Sarthe. Que se passe-t-il exactement ? Il semblerait que des arnaques soient mises en place pour contrôler des véhicules en se servant du confinement et de la réglementation autorisant, ou non, les sorties. Les personnes à la tête de ces arnaques imposeraient des amendes de 135 € aux automobilistes en demandant de payer en liquide immédiatement. De nombreuses gendarmeries appellent donc à la prudence.

Contrôles de police : comment repérer les arnaques ?

La première chose qu’il faut savoir et garder en tête est que les forces de l’ordre ne peuvent, en aucun cas, demander à ce que l’amende soit payée immédiatement lors d’un contrôle. Seule une exception est faite pour les personnes ne résidant pas en France. Pour les personnes qui habitent en France, il faut donc vous méfier si on vous impose de régler l’amende dans l’immédiat.

Un autre point qui peut vous aider à déceler le vrai du faux est la tenue portée par les gendarmes. En effet, comme le rappelle la gendarmerie des Landes, les gendarmes se doivent de porter “un brassard de couleur grise ou blanche, avec une bande tricolore”. En cas de doute, vous pouvez également demander à voir leur carte professionnelle. Si vous vous trouvez face à un faux barrage routier, il est fortement conseillé de quitter les lieux et de prévenir les forces de l’ordre en appelant le 17.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES