• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Conseil : éviter les cotisations chères en assurance jeune conducteur

Publié par le , Mis à jour le 10/09/2015 à 11:54

Les assureurs sont réticents à couvrir les cas présentant des risques potentiels, c’est le cas du jeune conducteur. En effet, les risques d’accident sont beaucoup plus élevés avec ces novices du volant. Néanmoins, l’assurance auto jeune conducteur existe. Vu les risques, le tarif que les compagnies affichent pour ce type de formule est relativement cher. Pour essayer de limiter les chiffres à payer, les conseils qui suivent peuvent aider.

Les permis qui datent de moins de trois ans classent leur propriétaire parmi les jeunes conducteurs. Au-delà de ces 3 ans, le titulaire du permis ne sera plus considéré tel un chauffeur novice. L’astuce serait de ne pas s’engager pour une assurance auto jeune conducteur. Pour s’assurer, il suffit de modifier les termes du contrat des parents. L’un des cas les plus usités serait d’intégrer ce novice en tant que conducteur supplémentaire dans l’assurance des parents. Cette police est agréée et il ne risque pas d’avoir des problèmes, même en cas de sinistre.

Le second conseil concerne l’alternative de la conduite accompagnée. Le jeune conducteur doit être accompagné d’une tierce personne ou de l’un des parents lorsqu’il est au volant.

En aucun cas, la fausse déclaration doit être prise comme référence. Etant donné que la majoration des cotisations pour l’assurance auto jeune conducteur est de 2 ans, il est formellement décommandé de penser à tricher. Le risque sera davantage important si le tricheur se fait prendre. Le mieux serait d’opter pour l’une des deux astuces, sinon il faut s’engager avec la solution jeune conducteur.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES