Assurance auto

Covid-19 : quel impact sur le marché de la voiture de collection cette année ?

Publié par le , Mis à jour le 03/12/2020 à 14:06

Le marché de l'occasion a plutôt bien résisté à la crise.

L’année 2020 n’a pas été tendre avec le marché automobile, mais le ralentissement n’a pas été le même pour tous les types de véhicules. Quel bilan, par exemple, pour les véhicules de collection ? Une enquête menée par les équipes du salon Rétromobile, qui se tient tous les ans à Paris au mois de février, nous éclaire sur la question.

Le confinement, une chance pour les passionés ?

De toutes évidences, ce marché qui repose beaucoup sur les salons et événements a souffert des jauges réduites imposées aux publics. Le salon Rétromobile, qui devait par exemple se tenir en février a été repoussé au mois de juin 2021.

En conséquence, les amateurs ont trouvé d’autres façons de se consacrer à leur passion. Le confinement du printemps a même été vécu pour 37% des sondés comme une chance d’y passer plus de temps, soit pour restaurer leur véhicule fétiche chez eux, soit pour prendre le temps de se documenter davantage.

Autre bonne nouvelle, une grande majorité de collectionneurs (63%) a indiqué ne pas avoir prévu de modifier le budget octroyé à leur passion, qui est en moyenne de 3 463 euros. En revanche, certains projets d’achats ont bien été avortés : 26% des répondants envisageaient l’acquisition d’un véhicule avant le premier confinement, et la moitié d’entre eux y a finalement renoncé. 

Le marché de l'occasion a tenu le choc

Mais entre les deux confinements, des affaires ont tout de même pu se conclure, ce que montre en partie les relatifs bons chiffres du marché de l’occasion par rapport à celui du neuf. 

La filière des véhicules de seconde main a en effet profité des temps d’incertitudes que nous traversons. En termes de véhicule vendus, le mois d’août dernier a été le meilleur depuis une décennie. Et, à la rentrée, le mois d’octobre a connu une progression de 11% des ventes par rapport à 2019. 

Cette tendance a peut-être été un peu ralentie durant le reconfinement, car la vente entre particuliers s’est retrouvée contrainte par les restrictions de déplacements, sauf besoin impératif du véhicule. Difficile d’établir quelle part a été prise par les voitures de collection dans ces ventes d’occasion.

Des prix attendus à la baisse

L’indice Hagi, qui est l’un des indicateurs traçant l’évolution des prix des voitures de collection, affichait en milieu d’année des reculs pour certaines marques emblématiques : -4,23% pour les anciennes Porsche, -2,47% du côté des Mercedes-Benz, et -3,76% pour les Lamborghini de collection. Des chutes de prix qui sembleraient indiquer que la demande a baissé sur ces produits.

Mais il pourrait aussi s’agir d’un simple retour à la normal après une flambée continue des prix entre 2008 et 2016. En réalité des baisses se faisaient déjà ressentir depuis l’année dernière, avant la crise du Covid-19. 

La plus grande partie des répondants du sondage de Rétromobile (33%) parient eux sur une stabilité des prix l'année prochaine, ou sur une légère baisse (pour 21% des sondés). Si la valeur de votre auto de collection venait à baisser, n'hésitez pas regarder si vous pouvez économiser sur son assurance en comparant en ligne.

Une année à oublier pour le neuf

Néanmoins, ce marché de niche ne devrait pas être affecté par le marasme actuellement en cours sur le marché du neuf. Cette année, seuls les mois de juin et de juillet ont vu plus de voitures s’écouler qu’en 2019. Les autres bilans mensuels sont dans le rouge, avec, en point d’orgue, un historique -88,8% de ventes en avril, comparé à un an plus tôt. 

En octobre, la filière accusait déjà il y a un mois un retard d’un demi-million de véhicules vendus, toujours pas rapport à l’an dernier. Et, malgré l’autorisation de livrer des commandes durant le reconfinement, les chiffres ne sont pas remontés en novembre, avec une nouvelle chute des ventes de 27%, à 126 000 unités vendues, même si les professionnels craignaient encore pire. 

A l’inverse, le succès de la voiture sans permis cette année a été une bonne nouvelle sur le marché des mobilités motorisées. Entre janvier et octobre, plus de 11 000 voiturettes avaient en effet obtenu leur permis de rouler, soit déjà plus que celles écoulées sur toute l’année 2019.

Vous pouvez payer moins cher votre assurance pour voiture de collection

L’année 2020 n’a donc pas été la même pour tous les amateurs de quatre-roues. Si vous avez toujours dans l’optique l’achat d’une voiture de collection, n’hésitez pas à vous renseigner sur les assurances qui leurs sont dédiées, et si vous possédez déjà votre petit bijou, nous vous invitons à comparer en ligne pour vérifier que vous ne payez pas une prime trop chère. Vous obtiendrez à la fin du questionnaire des devis gratuits d'assurances auto pour votre véhicule de collection.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES