• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Covoiturage : Klaxit (ex-WayzUp) multiplie les partenariats

Publié par le , Mis à jour le 08/02/2018 à 13:25

Klaxit multiplie les levées de fonds auprès de différents partenaires

Klaxit, la start-up française spécialisée dans les trajets de covoiturages domicile-travail, vient de lever 3 millions €. Anciennement nommée WayzUp, la start-up multiplie les partenariats stratégiques pour se faire une place dans un marché concurrentiel.

La start-up WayzUp devient Klaxit

Un nouveau nom mais un appétit toujours aussi grand. Anciennement nommée WayzUp, la start-up Klaxit veut grandir et pour cela elle multiplie les partenariats stratégiques. Spécialisée dans les trajets de covoiturages domicile-travail, la start-up a annoncé un tour de table de 3 millions € effectué auprès de nombreux investisseurs. Sodexo, le groupe RATP, l’assureur MAIF, Via ID l’accélérateur de start-up et le fonds d’investissement INCO, ont ainsi participé à ce tour de table. Vouées à devenir des partenaires stratégiques ces différentes entreprises vont donc aider Klaxit à se développer.

Une recherche incessante de nouveaux partenaires

Ce n’est pas la première levée de fonds pour cette start-up créée en 2014. En juillet 2017, Klaxit avait déjà levé 1,4 million d’euros auprès de la RATP et de Via ID. C’est-à-dire que face à la concurrence que constituent Blablacar ou bien encore Less, la jeune start-up se doit d’innover. Pour réussir à se faire une place, Klaxit a donc décidé de travailler en lien avec les entreprises. Elle propose ainsi aux employeurs de mettre à disposition de leurs salariés une plateforme pour qu’ils puissent partager des trajets. « On s'est dit qu'il fallait passer par les entreprises pour atteindre une masse critique », dit Julien Honnart, fondateur de WayzUp.

Implanter son service de covoiturage dans 50 villes Françaises

Ce pari fonctionne puisque Klaxit dénombre 100 entreprises partenaires dont 25 % des firmes du CAC 40. Elle compte également 100 000 trajets proposés quotidiennement. Des résultats qui poussent Julien Honnart à avoir de grandes ambitions. « L'objectif dans 2 ans est d'être présent dans les 50 plus grandes agglomérations françaises avant de s'implanter dans les pays frontaliers » explique-t-il. Depuis septembre dernier Klaxit propose déjà aux utilisateurs de 9 villes (Bordeaux, Grenoble, Nantes, Lille, Lyon, Nantes, Orléans, Rennes et Toulouse) d’intégrer leur carte de transports dans l’application Klaxit.

Le covoiturage est en plein essor ces derniers mois. La région Ile-de-France avait d’ailleurs annoncé en septembre 2017 un plan de soutien financier pour favoriser le développement du covoiturage. Cette série de mesures a pu profiter à 17 entreprises dont Klaxit qui a reçu une subvention de 50 000 € pour pouvoir lancer des offres promotionnelles. La start-up française ne compte pas s’arrêter là puisque Julien Honnart explique avoir des envies d’Europe : « Nous créons autour de Klaxit le meilleur écosystème de partenaires et d’actionnaires pour en devenir le leader européen ». La lutte va être rude.  

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES