Assurance auto

Déconfinement : en Ile-de-France, des voies réservées au covoiturage

Publié par le , Mis à jour le 11/05/2020 à 17:31

Des voies de covoiturage en cette période de déconfinement

En Ile-de-France, des voies qui sont normalement réservées aux transports en commun et aux taxis sont ouvertes aux adeptes du covoiturage. Une décision du gouvernement qui a pour objectif de limiter la saturation des axes routiers en ce début de déconfinement. 

Un seul passager qui devra porter un masque 

Top départ. Après deux mois de confinement, la France retrouve peu à peu sa liberté. Une liberté très surveillée. Pour ne pas réduire à néant les efforts de la population, l’executif a décidé de mettre en place de règles très strictes. 

Pour les Français qui opteraient pour la voiture, l’executif a décidé de réserver des voies pour le covoiturage. Une décision qui a pour objectif de ne pas saturer les axes routiers. Pour limiter ce phénomène, il a donc été décidé d’offrir temporairement aux véhicules de covoiturage les voies réservées aux transports en commun et aux taxis sur les autoroutes A1 et A6. 

Sur l’A1, la voie s’étale sur 5 km en Saint-Saint-Denis allant de La Courneuve  au Stade de France dans le sens province-Paris. Sur l’A6, elle concerne une portion de route de 3 kilomètres en amont de la porte d’Orléans dans le sens Paris-Provins. 

Le ministère  de la Transition écologique a tenu à rappeler que « la mise en œuvre  du covoiturage doit être adaptée au contexte de lutte contre l’épidémie de Covid-19 ». Ainsi, les obligations sanitaires doivent être respectées. Désormais, un conducteur ne pourra prendre qu’un seul passager. Ce dernier devra s’installer à l’arrière du véhicule et portera un masque. Il en sera de même pour le conducteur. 

Les automobilistes qui circuleraient seuls dans les voies de covoiturage s’exposeront à une amende de 135 euros en cas de contrôle.  

Une distance de 100km à vol d’oiseau 

En parallèle, le gouvernement est revenu sur la mesure de limitation des 100 Km du domicile. Une mesure qui fait partie de l’état d’urgence sanitaire qui devait rentrer en application le 11 mai 2020.  L’exécutif a ainsi expliqué que la distanciation n’est pas calculée en fonction des kilomètres parcourus mais «  à vol d’oiseau ». Une très bonne nouvelle pour les automobilistes car le périmètre est d’autant plus grand. 

A noter que les déplacements peuvent être supérieurs à 100 Km dans le cas des déplacements dans un même département. Attention, il sera tout de même nécessaire d’avoir un document sur soi pour justifier de son domicile : « un chéquier, une pièce d’identité, un justificatif d’assurance … » a déclaré Christophe Castaner, le ministre de l’intérieur. 

Rappelons qu’il est interdit de se déplacer à plus de 100 Km de son domicile sauf en cas de motifs professionnels ou des motifs impérieux liés à la famille.

Cependant, le ministère de la santé invite la population à limiter au maximum les déplacements. 

Masque et attestation dans les transports en commun

Dans les transports en commun, les usagers ont désormais l’obligation de porter un masque. En Ile-de-France, ils devront également posséder une attestation pour circuler aux heures de pointe. En dehors de ces heures, les usagers n’auront pas besoin d’une attestation. 

En Ile-de-France, la RATP a par exemple mis des stickers dans les rames pour informer les usagers des distances. L’entreprise a également condamné un siège sur deux. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES