• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Des portions d'autoroutes à vitesse réduite ?

Publié par le

Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, Ségolène Royal serait favorable à l’abaissement à 90 kilomètres/heure de la vitesse sur certains tronçons d’autoroutes. Cette position fait écho à une demande en ce sens de Nicolas Daragon, maire de Valence, dans la Drôme. Etat des lieux.

Trop de pollution

Le 17 juillet 2015, Nicolas Daragon, maire de Valence étiqueté  Les Républicains, a demandé à la Ministre de l’Écologie que la vitesse soit réduite sur les portions d’autoroutes passant par les villes.

En l’occurrence, la ville de Valence est traversée par l’A7, plus connue sous le nom d’« autoroute du soleil », qui connaît une fréquentation record en toutes saisons. D’ailleurs, la vitesse y a déjà été abaissée à 110 km/h.

A l’appui de sa demande, Nicolas Daragon fait part de sa volonté de lutter contre la pollution qui frappe sa ville et résulte pour l’essentiel du trafic routier. Il estime même qu’elle est à l’origine de 55 disparitions dans l’agglomération évoquant des données de l'Institut de veille sanitaire (InVS).

Une quinzaine de villes

Du côté du ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, on assure que cette demande du maire de Valence va pouvoir compter sur le soutien de Ségolène Royal, et ce, même si une telle décision doit être prise au niveau interministériel.

L’entourage de la ministre considère en outre que la limitation de vitesse sur les autoroutes qui traversent les ensembles urbains va « dans le bon sens ». Ainsi, le ministère soutiendra toute demande semblable à celle formulée par la ville de Valence dont le maire Nicolas Daragon estime qu’une quinzaine d’agglomérations en France pourrait être concernée.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES