Assurance auto

Des véhicules Volkswagen échouent encore aux contrôles antipollution

Publié par le

Volkswagen une nouvelle fois dans la tourmente

Le scandale du Dieselgate fait encore parler de lui. L’Association australienne de l’Automobile (AAA) vient de publier une enquête selon laquelle des véhicules Volkswagen auraient échoué aux contrôles antipollution.

L’AAA affirme que plusieurs véhicules rappelés ne sont toujours pas conformes

Le groupe Volkswagen n’en finit plus avec les scandales. Quelques semaines après la découverte du Monkeygate, le scandale du Dieselgate réapparait. Selon une étude publiée lundi 12 mars par l’Association australienne de l’Automobile (AAA), de nombreuses automobiles Volkswagen ont échoué aux contrôles antipollution. Les voitures en question avaient pourtant été rappelées et modifiées suite aux affaires du Dieselgate. En 2015, Volkswagen avait avoué avoir équipé ses voitures diesel d’un logiciel pour truquer les tests anti-pollution. Malgré les rappels, rien n’y a fait, certains modèles ne sont toujours pas en conformité avec les normes d’émission de CO2.

Suite au Dieselgate, 42 000 voitures avaient été rappelées en Australie

Selon l’étude de l’AAA, les voitures rappelées puis remises en circulation enregistreraient des niveaux d’émissions novices plus de 400 % supérieures aux tests pratiqués en laboratoire. Suite au rappel, elles utiliseraient également 14 % de diesel en plus. Si ces taux d’émissions sont moins importants qu’avant le rappel, ils restent supérieurs aux limites autorisées en Australie. Pour Volkswagen, les véhicules rappelés « continuaient de satisfaire aux standards européens et australiens en termes d'émissions ». Le groupe basé à Wolfsburg a également expliqué que l’agence fédérale de l'automobile KBA avait validé la mise à jour de son logiciel.

Si le constructeur allemand s’est empressé de réfuter ces résultats et d’expliquer n’avoir eu aucun problème lors des rappels effectués, cette publication jette une nouvelle fois l’opprobre sur sa probité. Le scandale du Dieselgate avait permis de découvrir que 11 millions d’automobiles avaient été truqués par Volkswagen. Sur les 6 millions de voitures rappelées, 42 000 l’avaient été en Australie.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES