Assurance auto

Dieselgate : amende d'un milliard d'euros pour Volkswagen

Publié par le

Volkswagen a annoncé qu'il acceptait de payer l'amende infligé par le parquet de Brunswick

Dans le cadre du Dieselgate, le parquet de Brunswick vient d’infliger une amende d'un milliard d'euros à Volkswagen. En annonçant qu’il payera l’amende, le constructeur automobile reconnaît sa responsabilité dans ce scandale.  

Le parquet de Brunswick lui inflige une amende d’un milliard d’euros

Une nouvelle dans le plus dans l’affaire du Dieselgate. Trois ans après le début du scandale, le constructeur allemand Volkswagen vient d’être sanctionné d’une amende d’un milliard d’euros. Une amende infligée par le parquet de Brunswick qui « a mis en évidence des manquements au devoir de surveillance » dans le cadre des tests sur les véhicules. Le parquet situé dans le Land de Basse-Saxe, rapproche Volkswagen d’avoir commercialisé 10,7 millions de voitures diesel équipées « d'une fonction logicielle non autorisée entre mi-2007 et 2015 », précise le constructeur.

Volkswagen reconnaît sa responsabilité dans la crise du diesel

En annonçant mercredi 13 juin qu’il payera cette somme, le groupe reconnaît sa responsabilité dans cette affaire, mais également dans la crise du diesel. En acceptant cette amende et refusant de déposer un recours, Volkswagen « y voit une étape supplémentaire importante pour surmonter la crise du diesel ». Le groupe automobile avait déjà admis avoir fauté. En 2015, Volkswagen avait avoué avoir utilisé des logiciels capables de fausser les résultats de tests d’émission. Ces derniers dissimulaient le niveau réel de la pollution aux oxydes d’azote (NOx). Des logiciels truqueurs qui ont en tout et pour tout installé sur 11 millions de voitures dans le monde.

Avec cette annonce, et le règlement de cette amende, la procédure administrative visant le groupe automobile se termine. Celles mettant en cause des responsables du groupe ne sont néanmoins pas terminées. De nombreuses enquêtes sont en effet encore ouvertes en Allemagne et aux Etats-Unis. Pour Volkswagen, la fin de cette procédure aura malgré tout « d'importants effets positifs sur d'autres procédures administratives lancées contre Volkswagen AG et ses sociétés en Europe ». D’autres parquets Allemands ont ouvert des enquêtes pour publicité mensongère, fraude ou manipulation de cours de la Bourse visant des salariés des différentes marques du groupe.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES