Assurance auto

Dieselgate : Berlin ordonne le rappel de 774 000 véhicules Daimler

Publié par le

774 000 véhicules Mercedes vont être rappelés

Accusé d’avoir installé un logiciel truqueur sur certaines de ses voitures, le groupe automobile Daimler vient de vivre un véritable coup dur. Le ministère allemand des Transports vient d’ordonner le rappel de 774 000 Mercedes à travers l'Europe.

Un rappel de 238 000 véhicules pour la seule Allemagne

Le scandale du Dieselgate refait surface. Depuis quelques semaines, le groupe automobile Daimler est pris dans la tourmente, comme son concurrent Volkswagen avant lui. Accusé d’avoir installé un logiciel truqueur sur certaines de ses automobiles, Daimler va devoir procéder à un rappel de 774 000 Mercedes à travers l'Europe, dont 238 000 pour la seule Allemagne. Ordonné par Andreas Scheuer, le ministre allemand des Transports, ce rappel concerne principalement des Mercedes-Benz Classe C et utilitaires légers Vito, ainsi que des SUV classe GLC. « Daimler a indiqué qu'il allait procéder aussi vite que possible, en collaboration transparente avec les autorités, pour s'assurer que les systèmes de mesures rejetés par le gouvernement soient supprimés », a expliqué le ministre.

Bras de fer entre le gouvernement allemand et Daimler

De son côté, le constructeur a confirmé ce rappel et émit son souhait de « clarifier les questions légales » inhérentes à ce rappel.  C’est un véritable bras de fer entre le gouvernement allemand et Daimler qui est en train de se dérouler. En deux semaines, c’est la seconde fois que le ministère Transports d’outre-Rhin demande des comptes aux dirigeants du groupe automobile. La maison mère de Mercedes faisait déjà en effet l’objet d'une enquête menée par le parquet de Stuttgart. L’autorité du secteur automobile d’outre-Rhin, la KBA, avait enquêté pour déterminer si oui, ou non, des logiciels illégaux ont été installés. Résultats : environ 5 000 Mercedes Vito avaient dû être rappelés. Ce second rappel de 774 000 véhicules fait suite à la repise en mai du dossier par le gouvernement Allemand. Ce dernier s’était donné deux semaines pour annoncer les résultats de son enquête.

Troisième constructeur éclaboussé par le Dieselgate

Depuis le début du scandale, le Dieselgate, en septembre 2015, Daimler est le 3ème constructeur allemand touché par le scandale des moteurs diesel truqués. Volkswagen, avec qui le scandale avait débuté, a avoué avoir utilisé des logiciels capables de dissimuler le niveau de la pollution aux oxydes d'azote (NOx). Une affaire qui ne favorisera certainement pas un retour à la hausse des ventes de véhicules diesel. Des ventes qui sont également impactées par les décisions de certaines villes d’interdire le diesel. C’est notamment le cas de Hambourg, qui, malgré le symbolisme de la mesure, a décidé d’interdire la circulation de voitures diesel dans certaines de ses rues.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES