Assurance auto

Elle reçoit plus de 6 000 euros de PV alors que la police utilise sa voiture

Publié par le , Mis à jour le 24/10/2019 à 15:20

Une jeune femme doit régler plus de 6000 euros d'amende

Elle n’est plus propriétaire de sa voiture et pourtant elle doit plus de 6000 euros d’amende à l’administration. Son véhicule Audi a été confisqué par la justice et remis à un service de police.  

« La carte grise aurait dû être d’emblée barrée »

C’est une histoire qui est entrain de ruiner la vie d’une Nordiste. Depuis plusieurs semaines, une  habitante des environs de Lille reçoit des avis de contravention à n’en plus finir. Sur le coup, la personne qui souhaite garder son anonymat ne s’inquiète pas outre mesure. Il faut dire que depuis octobre 2015, elle n’est plus en possession de son véhicule.

En effet, son Audi A3 break a été saisi par la justice dans le cadre d’une affaire de trafic de stupéfiants qui vise l’un de ses frères. Ne pouvant justifier la provenance des fonds qui lui ont permis d’acheter sa voiture, le parquet de Valenciennes lui confisque et décide de la mettre en examen pour blanchiment d'argent avant de la condamner à une peine avec sursis.

Quelque temps plus tard, son véhicule lui est définitivement retiré pour être confié aux policiers d’un service de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). C’est à partir de ce moment que les ennuis commencent : « Normalement, la carte grise aurait dû être d’emblée barrée. Or cela n’a pas été fait » explique à la Voix du Nord Me Audrey Jankielewicz, son avocate.

2 000 euros prélevés par le Trésor public

Son conseil a tenté toutes les démarches pour la sortir d’un marasme financier : « J’ai eu des saisies sur salaires, des frais bancaires… Je suis fatiguée de cette situation » raconte t-elle au Parisien. Il y a quelques jours, le Trésor public lui prélève 2 000 euros sur son compte bancaire.

Au total, elle reçoit une soixantaine de PV pour un montant de plus de 6 000 euros sans compter les rappels. Avec cette pluie de contraventions, elle finit aussi par perdre l’intégralité de ses points et son permis de conduire.

Si aujourd’hui, le facteur ne lui dépose plus de prunes dans sa boite aux lettres, on lui demande tout de même de payer les arriérés.

Sachez qu’un conducteur qui se voit infliger une contravention n’est pas obligé de payer l’amende avant de contester. Bien au contraire car s’il règle la somme, il reconnait ses fautes et n’aura plus la possibilité d’effectuer les démarches pour faire valoir ses intérêts.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES