Assurance auto

Emmanuel Macron ouvert à des aménagements sur la limitation à 80km/h

Publié par le

Sécurité routière : marche arrière sur la limitation à 80km/h ?

Lors de l’ouverture du grand débat national, Emmanuel Macron s'est dit ouvert à des aménagements sur la limitation à 80km/h. Une déclaration qui survient quelques jours après celle de Christophe Castaner. Alors, un retour aux 90 km/h est-il possible ?

Une mesure phare du gouvernement

La mesure sur les 80 km/h s’invite dans les discussions du grand débat national. Présent hier pour l’ouverture du grand débat national dans le gymnase de Grand Bourtheroulde (Eure), Emmanuel Macron s’est dit ouvert à des aménagements sur la limitation à 80km/h. « Il y a des propositions qui ont été faites par le gouvernement, il y a une bronca. Est-ce qu’il faut tout arrêter ? Franchement, non… Est ce qu’on peut faire quelque chose qui soit mieux accepté et plus intelligent ? Sans doute oui... », a expliqué le Président de la République.

Entrée en vigueur durant l’été 2018, la limitation de vitesse à 80km/h est une des mesures phares du gouvernement d’Edouard Philippe. Une mesure importante donc, mais également très impopulaire. Quelques semaines après la mise en œuvre de cette mesure, 400 radars automatiques avaient été endommagés. Depuis, cette colère n’a pas cessé. Au contraire, la suppression de cette mesure est l’une des demandes du mouvement des gilets jaunes.

« Si cette mesure n'a servi à rien, alors oui nous pourrons revenir aux 90 km/h »

Alors, un retour aux 90 km/h est-il possible ? Si cela n’est pas véritablement envisageable dans l’immédiat, l’annonce d’Emmanuel Macron laisse présager quelques modifications. « Les préfets pourraient lever la mesure sur certaines routes, et la laisser sur d’autres, jugées les plus dangereuses. Aujourd’hui, la limitation à 80km/h s’applique sans distinction sur toutes les routes à double sens sans séparateur central, expliquait ainsi BFMTV. Des aménagements avant, peut-être, une future annulation. Dans un entretien à La Dépêche, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’était prononcé sur le sujet : « Nous nous sommes engagés à évaluer le résultat des 80 km/h au bout de deux ans […] si cette mesure n'a servi à rien, alors oui nous pourrons revenir aux 90 km/h ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES