Assurance auto

En 2019, la Journée sans voiture a réduit les nuisances sonores et la pollution

Publié par le , Mis à jour le 24/09/2019 à 15:00

Journée sans voiture 2019 : moins de bruit et moins de pollution ?

Dimanche 22 septembre 2019 avait lieu la cinquième édition de la Journée sans voiture. De 11 heures à 18 heures et applicable à l’intégralité de la capitale, l’opération a notamment permis une « baisse globale des niveaux de dioxyde d’azote ».

Un « impact plus mitigé sur l’environnement sonore »

Pluvieuse et marquée par la fermeture de nombreuses stations de métro en raison de mesures de sécurité, l’édition 2019 de la Journée sans voiture a donné des résultats mi-figue mi-raisin.

Ainsi, selon l'observatoire du bruit en Ile-de-France Bruitparif, cet événement a eu un « impact plus mitigé sur l’environnement sonore » dans la capitale par comparaison avec les éditions précédentes. En l’occurrence, Bruitparif a procédé à une comparaison des niveaux sonores relevés pendant la durée de la Journée sans voiture entre 11 heures et 18 heures avec ceux enregistrés dans la capitale au cours du dimanche 15 septembre 2019. Toutefois, la pluie qui a commencé dès 13 heures a faussé les résultats. En effet, absente le dimanche précédent, elle peut « augmenter de manière très significative le bruit de roulement des véhicules ».

Une « baisse globale des niveaux de dioxyde d'azote »

Sur l’avenue des Champs-Elysées, devenue intégralement piétonne lors de cette Journée sans voiture 2019, ces comparaisons ont été possibles. Ainsi, l’on a appris que la piétonnisation de la plus belle avenue du monde avait permis de faire baisser le niveau sonore global de 10 décibels (dB) en moyenne pendant toute la durée de l’opération entre 11 heures et 18 heures par rapport au dimanche précédent. Selon Bruitparif, il s’agit là d’une « réelle amélioration de l'environnement sonore ». Ailleurs à Paris, le bilan dressé par l'observatoire apparaît moins concluant. En effet, la baisse du niveau sonore global était le plus souvent inférieure à 1 dB.

Et la qualité de l’air ? Organisme agréé par le ministère de l'Ecologie pour la surveillance de la qualité de l'air en région Ile-de-France, Airparif a observé entre 11 heures et 16 heures une « baisse globale des niveaux de dioxyde d'azote le long des routes, plus marquée au cœur du dispositif » par comparaison avec un dimanche moyen.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES