Assurance auto

En mai 2019, 193 948 voitures immatriculées en France

Publié par le

En mai 2019, le groupe PSA a vu ses ventes bondir de 9,24 %

Au mois d’avril 2019, 188 197 voitures avaient été immatriculées dans l’Hexagone, soit une légère augmentation des ventes estimée à 0,43 % sur une année. Au mois de mai 2019, le marché automobile français fait du surplace avec 193 948 véhicules immatriculés.

Le groupe PSA s’illustre en mai 2019 à +9,24 %

Comme de coutume en début de mois, le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA), syndicat professionnel des constructeurs d'automobiles en France, a dévoilé les performances réalisées par les différents acteurs du marché auto hexagonal.

Ainsi, l’on apprend qu’au mois de mai 2019, ce sont 193 948 voitures qui ont été vendues en France, soit une légère hausse des immatriculations de 1,17 % par comparaison avec les immatriculations enregistrées l’année dernière à même époque (ndlr : 191 702 véhicules immatriculés).

Il apparaît en fait que ce mois de mai 2019 a surtout profité au groupe PSA. En effet, les ventes du groupe automobile français ont augmenté de 9,24 % du fait de la vente de 64 669 automobiles. Dans le détail, les ventes de Peugeot ont augmenté de 5,32 % et celles de Citroën de 23,1 %. En revanche, Opel a raté le coche le mois dernier avec des immatriculations en baisse de près de 3 %.

Les constructeurs français dominent le marché tricolore

En mai 2019, le groupe Renault a redressé un peu la barre avec un recul des ventes estimé à 0,4 % seulement contre 7,52 % en avril 2019. Constructeur automobile roumain et filiale de la marque au losange, Dacia affiche pour sa part une baisse de ses ventes de 1,27 %.

En dépit de son statut de premier constructeur automobile étranger, Volkswagen apparaît dans le rouge au mois de mai 2019 avec 23 406 immatriculations recensées, soit un recul de 0,06 %. En revanche, le constructeur japonais Toyota a vu ses ventes bondir de 15,8 % avec 8 835 véhicules écoulés le mois dernier.

A noter enfin qu’en mai 2019, les constructeurs automobiles français ont assez largement dominé le marché auto national représentant 59 % de parts de marché, le restant revenant aux constructeurs étrangers (-3,6 % de parts de marché).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES