Assurance auto

En septembre 2019, le marché automobile européen a vu ses ventes s'envoler

Publié par le , Mis à jour le 16/10/2019 à 16:23

Au 30 septembre 2019, 11,77 millions de véhicules vendus en Europe

Après un mois d’août 2019 marqué par une baisse des immatriculations de 8,4 %, le marché automobile européen retrouve des couleurs en cette rentrée. Ainsi, les ventes ont bondi de 14,5 % sur une année. Il faut dire aussi qu’en septembre 2018, l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme d'homologation des véhicules avait sérieusement impacté le marché.

Un marché auto en baisse sur neuf mois

En septembre 2019, ce sont 1,25 million de voitures particulières neuves qui ont trouvé preneur au sein de l’Union européenne (UE). A titre de comparaison, on avait recensé 1,09 million d’immatriculations l’année dernière à même époque.

Selon l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), entité qui représente les intérêts de l'industrie automobile dans l'UE, cette « forte progression » des immatriculations s’explique par une « faible base de comparaison ». En cause, l’importante baisse des ventes en septembre 2018 résultant de « l'introduction des nouveaux tests d'homologation WLTP ».

En outre, du 1er janvier au 30 septembre 2019, le marché automobile européen apparaît en baisse de 1,6 % avec 11,77 millions de véhicules motorisés écoulés. Pour les cinq grands marchés du Vieux continent, on obtient les tendances suivantes :

  • Allemagne : les ventes ont augmenté de 2,5%,
  • France : les ventes ont reculé de 1,3 %
  • Italie : les ventes ont reculé de 1,6 %,
  • Royaume-Uni : les ventes ont reculé de 2,5 %,
  • Espagne : les ventes ont reculé de 7,4 %.

Les ventes de Renault bondissent de 28,1 %

En ce qui concerne les constructeurs automobiles, ils ont connu des fortunes diverses au mois de septembre 2019 sur le marché européen.

Ainsi, le groupe Volkswagen, constructeur numéro un en Europe, a enregistré une hausse très significative de ses véhicules estimée à 47 %. Toutefois, il ne s’agit là que d’un « effet de rattrapage ». On rappellera en effet que ses livraisons avaient reculé de 48 % en septembre 2018. A noter qu’au 30 septembre 2019, la part de marché de l’entreprise allemande se maintient à 24,3 %.

A la deuxième place au mois de septembre 2019, le groupe PSA affiche une part de marché de 16,4 % sur neuf mois, soit une très légère augmentation de 0,3 point. Ces résultats positifs s’expliquent par une forte progression de Citroën avec le renouvellement réussi de sa gamme d’automobiles dont les SUV C3 Aircross et C5 Aircross.

Le groupe Renault a quant à lui pu compter sur sa nouvelle citadine Clio. Ses immatriculations ont ainsi progressé de 28,1 % en septembre 2019. A titre de comparaison, elles avaient chuté de 27 % il y a un an.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES