Ethylotests obligatoires : les amendes attendront 2013

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Ethylotests obligatoires : les amendes attendront 2013

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Ethylotests obligatoires : les amendes attendront 2013

|
Consultations : 1368
Commentaires : 0
Ethylotest obligatoire : les sanctions patienteront jusqu'en 2013

Souvenez-vous. C’est au mois de mars qu’est née l’obligation d’avoir avec soi un éthylotest lorsqu’on est au volant de son auto ou quand on chevauche son deux-roues. Une obligation qui vient de connaître un ajustement de date : l’oubli de l’éthylotest ne sera sanctionné qu’à partir du 1er mars 2013 au lieu du 1er novembre 2012.

Une « démarche raisonnable »

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, vient de reporter à l’année prochaine - au 1er mars 2013 pour être exact - la sanction du défaut d’éthylotest.

Initialement calée au 1er novembre 2012, cette date-butoir a été reculée d’une poignée de mois pour tenir compte des « difficultés d'approvisionnement recensées dans certaines régions ». Pourtant, cette pénurie d’éthylotests ne semblait poser aucune difficulté à son apparition au cœur de l’été.

Présidente de la Ligue contre la violence routière (LCVR), Chantal Perrichon voit dans ce report une « démarche raisonnable » qui devrait donner un peu d’air à « tous les malheureux qui cherchent désespérément à se pourvoir de ce gadget inutile et pas fiable ». Vous l’aurez senti, l’obligation qualifiée de « mesurette » lors de son annonce continue de susciter le scepticisme des associations d’usagers et de victimes de la route.

Vers une évaluation du dispositif

Obligatoire depuis le 1er juillet 2012, l’obligation de posséder un éthylotest - qui n’épargne que les cyclos ne dépassant pas les 50 cm3 et 45 km/h - figure parmi les dernières mesures de sécurité routière prises par l’ancien président Nicolas Sarkozy.

D’ailleurs, au-delà des difficultés causées par la pénurie, le dispositif ne fait pas l’unanimité au sein du gouvernement actuel. En écho aux déclarations de François Hollande qui, pendant la campagne, avait relevé que la « grande majorité des accidents est le fait de conducteurs qui savent être au-dessus de la limite légale », Manuel Valls « proposera au comité interministériel de la Sécurité routière de mettre à profit ce délai pour évaluer l'intérêt » de cette nouvelle obligation légale. Rien ne dit que le dispositif survivra à cette évaluation.

Affaire à suivre donc.

 

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS