Assurance auto

Focus sur le projet de voiture autonome d'Apple, le projet Titan

Publié par le , Mis à jour le 23/03/2020 à 12:02

Aujourd'hui, le projet Titan d'Apple a revu ses ambitions à la baisse

De nombreux constructeurs et entreprises se penchent sur la voiture autonome : Google avec Waymo, le chinois Baidu, Tesla ou encore Uber. Également de la partie, Apple a lancé le projet Titan dans le courant de l'année 2015 pour concevoir une voiture électrique et autonome. Mais après moult essais et brevets déposés, le projet a été quelque peu hors course en 2019.

Projet Titan : la genèse et les premières phases de test

En 2015, Apple avait démontré des velléités de développement d'une voiture autonome. À l'époque, la marque à la pomme avait envoyé des cadres de l'entreprise aux quatre coins du monde pour entrer avec leurs homologues du secteur automobile. Elle avait notamment débauché Johann Jungwirth, responsable du département recherche et développement de Mercedes-Benz, s'était rapprochée employés de Tesla et de constructeur automobile de voitures électriques dans la Silicon Valley.

Toujours en 2015, le quotidien d'information britannique The Guardian aurait réussi à intercepter des mails échangés entre un ingénieur d'Apple et le propriétaire d'une ancienne base militaire, qui avait été reconvertie en circuit de test pour les voitures sans chauffeur. Apple semblait être en pleine phase de test pour ses véhicules autonomes. Face à ces révélations, la marque n'avait pas souhaité réagir.

Tests en Californie et déboires du projet Titan

Mais en 2016, une nouvelle annonce avait été faite : une voiture badgée Apple ne ferait plus partie des plans de la marque. Seule la technologie de conduite autonome allait être développée, un peu à la manière de Google à l'époque, qui équipait notamment des modèles du constructeur japonais Lexus. En effet et d'après le New York Times, les personnes réfléchissant à ce projet depuis plusieurs mois n'avaient pas réussi à défendre totalement l'idée au chapitre de la valeur ajoutée du produit par rapport à la concurrence.

À l'époque, certaines rumeurs parlaient d'une potentielle collaboration entre Apple et McLaren, évoquant même d'un rachat du constructeur pour 1,75 milliard d'euros. Avec McLaren, Apple aurait profité d'un rapprochement et d'une image plus que positive. Le constructeur britannique est en effet une pointure dans la fabrication de supercars et même d'hypercars ; il est à la pointe en terme de recherches technologiques dans l'automobile.

Plus tard en 2017, Apple avait reçu une autorisation pour tester ses voitures autonomes en Californie, mais les résultats n'avaient guère été convaincants par rapport à ceux obtenus par la concurrence. Fin août 2018, un rapport du « California Department of Motor Vehicles » révèlait d'ailleurs qu'un tel véhicule avait été impliqué dans un accident de la circulation en Californie.

Les voitures autonomes d'Apple n'ont presque pas roulé en 2019

En mai 2019, la marque avait déposé son premier brevet concernant ce projet Titan, portant sur le dispositif d'éclairage interne du véhicule. Grâce à ce document, on apprenait que l'automobiliste serait capable de gérer l'éclairage de la voiture afin de déterminer ce qui pourra être vu ou non depuis l'extérieur du véhicule. Un second brevet avait également été déposé concernant les portes du véhicule. En l'occurrence, il s'agissait d'un système de portes à charnière arrière et modifié avec les mécanismes avant et arrière aux deux extrémités du véhicule. Ainsi, au lieu de pivoter sur un axe avant, les portes avant et arrière de la voiture pourraient glisser d'avant en arrière et inversement sur un support.

Mais lors d'une conférence en octobre 2019, le cofondateur d'Apple Steve Wozniak avait expliqué ne plus croire en la voiture autonome. D'ailleurs, cette année, les voitures autonomes d'Apple n'ont pratiquement pas roulé. Seuls 23 véhicules modifiés par la marque à la pomme avaient circulé sur les routes californiennes, alors que 69 avaient été enregistrés. Ces SUV Lexus ont parcouru 12 140 km contre 79 754 l'année précédente.

Le projet Titan n'a pas disparu mais ses ambitions sont bien moindres qu'il y a quelques années et leur retard s'accumule sur leurs concurrents.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES