Fonctionnement de la franchise et du bonus malus en assurance auto

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Fonctionnement de la franchise et du bonus malus en assurance auto

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Fonctionnement de la franchise et du bonus malus en assurance auto

|
Note :
Consultations : 2812
Commentaires : 2
comment fonctionne la franchise et le bonus malus ?

Le montant des franchises et le bonus malus influent énormément sur le montant de la prime d’assurance que vous aurez à payer.

Fonctionnement de la franchise

La franchise correspond aux frais qui restent à votre charge en cas de sinistre. La franchise permet à l’assuré de se responsabiliser et d’être plus prudent au volant de sa voiture. Puisque les frais de réparation sont généralement élevés, il est normal que la franchise le soit aussi. L’assuré conscient de ce fait, sera plus responsable au volant pour éviter d’endosser une telle charge.

Il est primordial de bien lire et comprendre le fonctionnement de la franchise avant même de décider de souscrire le contrat d’assurance auto. Pour pouvoir proposer des tarifs abordables certaines compagnies d’assurance fixent des franchises élevées. L’assuré pourra se ruer sur l’offre et s’apercevoir par la suite qu’en cas d’accident, il aura à payer un montant particulièrement élevé. Il se peut également que la couverture offerte soit très limitée.

Fonctionnement du bonus malus

Le bonus malus est un système qui permet au conducteur d’être récompenser ou réprimander pour son attitude au volant.

Si l’assuré conduit prudemment et qu’il n’engendre pas d’accident au cours d’une année, il bénéficiera de points de bonus. Ces points de bonus allègeront le prix de la prime d’assurance. Par contre, si l’assuré a une conduite déplorable et qu’il cause des accidents, il aura des points de malus qui auront pour effet d’augmenter le coût de sa prime d’assurance. Il est donc important de se responsabiliser au volant d’une voiture pour pouvoir par la suite payer son assurance auto moins chère.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
2 réactions


bonjour/Bonsoir, je souhaite avoir des réponses à des questions . je vous explique ma situation: j'ai fais une demande d'assurance auprès de X en tant que jeune conducteur, mais elle était tout de même assuré sur le nom de mon père. En attendant je continuais à prendre les transports en commun et quelques fois il m'arrivait de la conduire. Hors un jour je suis aller mettre du gasoil histoire de me faire la main dessus et là BIM! Un abrutis ouvre bien grand sa portière au moment ou je suis à côté de lui bref 1er accident non responsable, de plus celui ci était a cheval sur la route et sur une partie de sa place parking mais ne lui a pas etait tenu rigueur. et re BIM en faisant ma marche j'ai toucher son parechoc mais vraiment très légèrement laissant un léger poc d’à peine quelques centimètres .. je suis donc responsable du second "" accident"" . et j'ai donc était malussé pour cela . Hors je n'ai pas était le seul a avoir était malussé car mon père aussi l'a était . Hors après consultation chez plusieurs assureur on me dit que seul conducteur le principal généralement peut être malussé . seulement sur le relevé d'information je suis à 1 mais considéré comme malussé chez mon assureur!! Ma première question est: ont il vraiment le droit de malussé deux personnes sachant que l'une d'elle n'était pas assuré (conduite exceptionnelle), j'étais inscrit sur aucune assurance chez eux seulement en tant que demandeur d'assurance. Ma seconde question est: pourquoi le relevé d'information m'indique que je suis toujours a 1 alors qu'il me considère comme malussé!? Ma seconde question est: n'étant pas assurer j'ai donc était franchisé a auteur de 1500€ mais voila cette sommes ne m'as toujours pas était réclamer. ce n'est pas pour me déplaire mais est ce normal où savent ils eux même qu'il y a anguille sous roche?? Ma troisième question est: j'ai également conter plusieurs assurances différentes au sujet de la descente rapide et m'ont répondu que tout le monde ne le faisait pas hors celui ci est inscrit dans les textes de loi pour info, il s'agit de l'article A121-1 art5 du code des assurances. aujourd'hui je vous demande de m'indiquer si je suis réellement en tord ou en droit de faire réclamation de mon assurance X. Merci d'avance.


Bonjour,

Pour répondre à vos questions :

  • Question 1 : Le malus est attaché au contrat d’assurance. Ainsi, si un accident est causé avec un véhicule assuré par un tiers (en cas de prêt par exemple), le conducteur ne supportera pas le malus. À l’inverse, tous les accidents dans lesquels la responsabilité du véhicule est retenue augmenteront le malus de l’assuré, quel que soit le conducteur. C'est donc à celui qui a prêté le véhicule que sera imputé le malus. Le conducteur secondaire est forcément mentionné sur le contrat d’assurance et son nom apparaîtra sur le relevé d’informations. En revanche, le conducteur occasionnel n’est pas du tout mentionné sur le contrat d’assurance auto. Étant donné que son nom n’y figure pas, il ne peut pas, à la différence du conducteur secondaire, cumuler de bonus d’assurance auto ni de malus.
  • Question 2 : La franchise sera déduite du montant des réparations, si le véhicule de votre père a subi des dommages et qu’ils étaient couverts. S’il n’y a pas de dommages, cette somme peut être réclamée par l'assureur une fois l’autre partie indemnisée.
  • Question 3 : La référence à cet article du Code des assurances est exacte : « Après deux années consécutives sans sinistre, le coefficient applicable ne peut être supérieur à 1. »


Bonne journée.

Le malus est attaché au contrat d’assurance. Ainsi, si un accident est causé avec un véhicule assuré par un tiers (en cas de prêt par exemple), le conducteur ne supportera pas le malus.

À l’inverse, tous les accidents dans lesquels la responsabilité du véhicule est retenue augmenteront le malus de l’assuré, quel que soit le conducteur.

C'est donc à celui qui a prêté le véhicule que sera imputé le malus.

 

le conducteur secondaire est forcément mentionné sur le contrat d’assurance, son nom apparaîtra sur le relevé d’informations. En revanche, le conducteur occasionnel n’est pas du tout mentionné sur le contrat d’assurance auto. Étant donné que son nom n’y figure pas, il ne peut pas, à la différence du conducteur secondaire, cumuler de bonus d’assurance auto ni de malus.

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS