Assurance auto

Google Assistant, Alexa et Siri s'invitent dans les voitures

Publié par le

Que pensez-vous des assistants personnels présents dans les voitures ?

Déjà présents dans les smartphones et les enceintes connectées, les assistants personnels contrôlés par la voix ont trouvé une nouvelle cible : les automobiles. En effet, Google et Amazon proposent une version de leurs assistants pensée pour la voiture et, si Siri ne possède pas encore de déclinaison spécifiquement pensée pour l’auto, certaines de ses fonctionnalités sont accessibles via CarPlay. Etat des lieux.

Des assistants vocaux à améliorer

Quoi de mieux que la voix pour contrôler une voiture ? Conscients que la voix constitue le moyen de contrôle d’une auto le plus intuitif, naturel et pratique qui soit, nombreux sont les constructeurs automobiles qui ont décidé d’utiliser les assistants vocaux de Google et Amazon.

Ingénieur spécialisé dans les systèmes de reconnaissance vocale chez Ford Europe, Henning Schneider constate que le « contrôle vocal est aujourd’hui disponible sur de nombreux appareils électroniques », ajoutant qu’il est logique que les clients souhaitent désormais « retrouver les mêmes fonctionnalités dans leur véhicule ».

Toutefois, Eric Montague, directeur produit et stratégie chez Nuance Communications, entreprise qui crée et commercialise des logiciels d’imagerie et de reconnaissance vocale pour les constructeurs automobiles, estime qu’il « reste du travail », notamment pour apporter une réponse à des « demandes complexes ».

Une plateforme open source commune

Tous les constructeurs ne font pas appel aux solutions proposées par les géants du web. Ainsi, les véhicules Renault et PSA proposent leur propre dispositif de reconnaissance vocale. Il en est de même chez Ford, le constructeur américain ayant conçu le système interne SYNC3 qui offre tout de même la possibilité d’utiliser Alexa ou Google Assistant. Ingénieure contrôle vocal chez Ford Europe, Mareika Sauer évoque un « équilibre » entre la technologie maison du constructeur et ces « services auxquels sont habitués » ses clients quand ils utilisent leur téléphone.

Alors que l’on pourrait assister à l’avenir à une multiplication du nombre des assistants vocaux, Amazon, Toyota et Nuance Communications participent à l’initiative Automotive Grade Linux (AGL). Objectif : la création d’une plateforme open source mettant à disposition des interfaces de programmation pour une intégration plus facilement toute application à un véhicule.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES