Assurance auto

Greenpeace alerte sur la pollution automobile et dénonce l'impact des SUV

Publié par le

Pollution : Greenpeace dénonce l'impact du marché de l'auto

D’après l'ONG environnementale, l’ensemble des voitures vendues dans le monde par les grands constructeurs en 2018 vont émettre autant de gaz à effet de serre que tous les habitants de l'Union européenne pendant un an. Greenpeace pointe en particulier les SUV.

« Nous demandons à cette industrie de changer radicalement », Greenpeace

Une comparaison qui fait réfléchir. Dans un rapport publié mardi 10 septembre, Greenpeace affirme que l’ensemble des automobiles vendues dans le monde par les grands constructeurs l’année dernière vont émettre autant de CO2 que tous les habitants de l'Union européenne. « La responsabilité n'incombe pas aux consommateurs, mais aux constructeurs automobiles qui orientent les choix des consommateurs », indique sur Franceinfo, Sarah Fayolle, porte-parole aux transports de l’ONG environnementale.

Les émissions émises par 86 millions de véhicules nouvellement immatriculés en 2018 représentent 4,8 gigatonnes d’équivalent CO2, soit 9 % des émissions de gaz à effet de serre. Les émissions annuelles de gaz à effet de serre de l’Union européenne s'élèvent quant à elles à 4,1 gigatonnes d’équivalent CO2. « Nous demandons à cette industrie de changer radicalement, ou d'être responsable devant l'Histoire », estime Greenpeace.

Plus la voiture est une grosse cylindrée, plus elle émet de gaz à effet de serre

Pour l’ONG, plus la voiture a une grosse cylindrée, plus elle consomme, et plus elle émet de gaz à effet de serre. Dans son rapport elle pointe ainsi particulièrement les véhicules SUV. En l’espace de 10 ans, les ventes de ce petit 4x4 de ville ont quadruplé : 32 % en 2018, contre 8 % en 2008. Des gros modèles qui consomment beaucoup d’énergie et qui polluent donc bien plus que les autres.

Dans son rapport intitulé « Droit dans le mur : l’industrie automobile, moteur du dérèglement climatique », Greenpeace évoque également les 12 plus grands constructeurs. Selon l’ONG, Volkswagen, Renault-Nissan, Toyota, General Motors et Hyundai-Kia représentent 55% des émissions carbone de la filière. Un constat qui alarme Sarah Fayolle, pour qui les réductions d’émissions affichées par les constructeurs « nous placent sur une trajectoire qui est toujours incompatible avec les objectifs climat de l'accord de Paris ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES