• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Gros plan sur l'assurance voiture

Publié par le

Avec le constat amiable qui fait suite à un accident, on recherche à savoir quelle a été l’attitude du conducteur. S’il est la cause directe du sinistre, il récoltera un malus et cela ne sera pas sans conséquence sur son assurance auto. En effet, une augmentation sera alors appliquée à sa cotisation. Explications.

À quoi sert l’assurance auto ?

La responsabilité civile, qui correspond à l’assurance au tiers, constitue la seule composante obligatoire de l’assurance auto.

Elle a pour objectif d’indemniser les tiers pour tous les préjudices qu’ils pourraient subir par la faute du conducteur, que ce soit d’ordre matériel ou corporel.

Selon la formule souscrite, une bonne assurance auto permet aussi de vous indemniser en cas d’accident ou d’acte de vandalisme qui endommagerait votre véhicule. Certaines clauses de l’assurance automobile prévoient également le remboursement des frais médicaux en cas de dommages corporels subis par le conducteur. En d’autres termes, assurer sa voiture équivaut à protéger les tiers, le véhicule et le conducteur en cas d’accident.

Malus et assurance automobile

L’incidence du malus sur l’assurance auto dépend du degré de responsabilité du conducteur dans l’accident.

Si elle est totale, une majoration de l’ordre de 25 % sera appliquée aux cotisations d’assurance. En cas de torts partagés, cette augmentation sera réduite à 12,5 %.

Cela dit, cette pénalité ne s’applique pas toujours immédiatement. En effet, seuls les sinistres survenus dans les deux mois précédant l’échéance du contrat sont pris en compte dans l’application de la majoration.

Pour fuir cette hausse des primes d’assurances, plusieurs conducteurs choisissent de résilier leur contrat une fois que celui-ci arrive à échéance. Cependant, cette démarche est inutile puisqu’en changeant de contrat, la majoration suite au malus se mettra en place immédiatement. S’ils avaient renouvelé leur contrat d’assurance, ils auraient pu bénéficier d’une année entière de non-majoration des cotisations.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES