• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Insolite : des pilotes sourds et aveugles lors d'un rallye auto

Publié par le , Mis à jour le 28/08/2015 à 16:15

Insolite mais vrai, une vingtaine de pilotes sourds et aveugles, ont participé à un rallye automobile en Pologne. Explications. 

19 pilotes en compétitions, sourds et aveugles

Un rallye plus qu’insolite a été organisé en Pologne, avec comme défit, faire conduire des pilotes malvoyants et malentendants.

La compétition a eu lieu sur le tarmac de l’aéroport international de la ville de Lodz. Chaque conducteur a dû réaliser deux tours de circuit chronométrés. Rassurez-vous, ils n’étaient pas livrés à eux-mêmes. Ils étaient en effet, chacun accompagné d’un copilote valide.

Sur les 19 pilotes en compétition, 12 n’avaient jamais conduit de voiture auparavant, et sept en avaient déjà eu l’occasion, avant de tomber dans le handicap.

Les quelques candidats qui avaient encore une légère faculté d’audition ou de vision, ont dû porter des masques, afin que tout le monde soit à égalité. En effet, la plupart des participants étaient totalement sourds et aveugles.

Un entraînement de deux jours pour participer au rallye

Avant de participer au rallye, tous les participants ont pu s’entraîner pendant deux jours. Trois auto-écoles fortement intéressées par ce projet, ont mis à disposition des candidats, un parking, cinq voitures, et cinq moniteurs.

Afin de pouvoir communiquer avec leurs élèves, les professeurs de conduite, ont tout d’abord élaboré un langage grâce au toucher.

Un instructeur a confié, que lorsqu’il appuyait sur le haut du genou par exemple, le conducteur devait alors redresser le volant. Ou, lorsqu'il appuyait sur la partie gauche du genou, l'élève devait alors tourner à gauche.

Au fur et à mesure des kilomètres, les candidats ont pu avoir plus confiance en eux et en leur accompagnateur. Une jeune femme a pu, en bout de ligne droite, atteindre une vitesse de 50 km/h.

Un taux de chômage chez les handicapes de 16 % en Pologne

En Pologne, le taux de chômage chez les personnes handicapées est de 16 %. Grâce à cette course, un couple de malvoyants et malentendants, souhaite pouvoir faire évoluer le regard des gens, et prouver qu’ils sont tout aussi capables de travailler que des personnes sans handicap.

Pour finir, c’est une femme, Kamila, qui a gagné la course et qui a pu briser ce jour-là tous les stéréotypes sur les femmes, et sur les personnes handicapées.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES