Assurance auto

Journées de la sécurité routière au travail : le risque routier professionnel toujours préoccupant

Publié par le , Mis à jour le 13/05/2019 à 16:14

3e édition des Journées de la sécurité routière au travail : des ateliers pour sensibiliser

A compter d’aujourd’hui et jusqu’au 17 mai 2019, la troisième édition des Journées de la sécurité routière au travail se déroulent au sein des entreprises aux quatre coins de l’Hexagone. C’est l’occasion de réfléchir et d’agir contre le risque routier professionnel. Car, les accidents de la route constituent malheureusement la première cause de mortalité au travail : en 2018, près de 500 personnes sont décédées sur les trajets professionnels ou domicile-travail.

Des engagements forts pris par les entreprises

Lors de cette édition 2019 des Journées de la sécurité routière au travail, des outils de sensibilisation ont été spécialement conçus et mis au point. Ils peuvent être utilisés par les entreprises participant à cette opération dans un objectif de prévention des risques liés à la conduite. Pendant ces Journées, il s’agit de sensibiliser les salariés mobiles et plus largement chaque collaborateur qui prend sa voiture ou son deux-roues motorisés pour se rendre sur son lieu de travail.

On rappellera qu’en 2016, une vingtaine de dirigeants d’entreprise seulement avaient publiquement annoncé la prise de 7 engagements forts afin de garantir la sécurité des déplacements professionnels accomplis par leurs salariés. Trois ans plus tard, ce sont désormais 1 300 entreprises qui ont adopté ces engagements.

Plusieurs centaines de collaborateurs informés

En pratique, les entreprises sont libres de choisir les actions de sensibilisation qu’elles comptent mettre en œuvre pour sensibiliser leurs collaborateurs au risque routier professionnel.

Par exemple, l’entreprise Céacom, plateforme téléphonique située au Havre, en Seine-Maritime, a décidé de revoir la décoration de ses locaux pour y disposer des panneaux de signalisation. Plus loin, quatre ateliers sont proposés aux collaborateurs dont l’un utilise des lunettes simulant un état d’ivresse.

Directeur exécutif de la société Céacom, Guillaume Milert estime que c’est la répétition des messages de prévention routière qui va permettre une évolution des comportements sur la route. Au total, ce sont 300 ou 400 collaborateurs de l’entreprise qui vont être sensibilisés à travers ces ateliers pendant les Journées de la sécurité routière au travail. Et, l’intéressé d’ajouter qu’en rentrant chez eux, les collaborateurs vont en parler à leurs proches, ce qui va démultiplier l’effet de ces actions de prévention.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES