L'ADLC doute sur la concurrence dans l'assurance auto

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > L'ADLC doute sur la concurrence dans l'assurance auto

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

L'ADLC doute sur la concurrence dans l'assurance auto

|
Consultations : 1376
Commentaires : 0
Concurrence dans le secteur de l'assurance auto ?
Alors que l’Autorité de la concurrence (ADLC) a monté un rapport sur les tarifs de la réparation automobile, son président Bruno Lasserre a fait part de ses « doutes » sur la réalité de la concurrence dans le marché de l’assurance auto. Les assureurs n’auraient pas réagi aux résultats du rapport de l’ADLC.

« Quelques doutes » sur la concurrence dans le secteur de l’assurance voiture


Sans toutefois se prononcer de manière catégorique, le président de l’autorité de la concurrence a émis « quelques doutes » quant à l’état réel de la concurrence dans le secteur de l’assurance automobile.
 
La raison ? L’autorité a interrogé les compagnies d’assurance sur l’état des tarifs de la réparation auto mais ces dernières ne se sont pas montrées loquaces, selon l’ADLC. Un « silence radio » qualifiée d’ « étonnant » lorsque l’on sait que les assureurs qui remboursent les réparations ont tout intérêt à vouloir voir baisser les tarifs des réparations.  

L’ADLC rappelle ainsi dans un communiqué que les tarifs relatifs à l’entretien et la réparation auto ont augmenté deux fois et demi plus vite que l’inflation en une dizaine d’années. Des hausses qui ont bien sûr un impact sur le budget des ménages (hausse de plus de 50 %), qui paient soit directement, soit via leur contrat d’assurance.  

Les assureurs auto démentent


Les assureurs démentent le silence que leur attribuent l’ADLC et affirment lui avoir répondu, lit-on sur le site latribune.fr. Ils s’étonnent de ces doutes puisque l’un des contributeurs au document de consultation de l’ADLC n’est autre que le groupement des entreprises mutuelles d’assurance (GEMA).

De plus la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) et le GEMA participent au site de la Sécurité et réparation automobile (SRA) dont l’une des missions consiste à maîtriser les coûts de la réparation dans l’intérêt des assurés. 

Des doutes qui ne tiennent donc pas la route au regard des initiatives prises par le secteur de l’assurance voiture (réseaux agréés, incitation à utiliser des pièces d’occasion, etc.).

Le mot d’Assurland : Les pièces de réparation sont trop chères tout comme votre  assurance auto ? Le mieux est de trouver un contrat d’assurance au meilleur rapport qualité prix en utilisant un comparateur d’assurance !

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS