Assurance auto

L'assurance auto d'une voiture électrique est-elle plus chère ?

Publié par le

Les assurances auto électrique coûtent 5 à 50% moins cher que les assurances auto classiques

La voiture électrique a le vent en poupe en ce moment ! L'offre dans le marché automobile est de plus en plus large, vous pouvez bénéficier de bonus écologiques, de prime à la conversion, les bornes de recharge sont toujours plus nombreuses... Pour l'instant, ce sont surtout l'autonomie et les prix qui rebutent les acheteurs. Mais avec un tel véhicule, y a-t-il moyen d'économiser sur son assurance auto ?

Voiture électrique : des assurances et garanties spécifiques pour ce type de véhicule

Comme pour toute voiture circulant sur la route, l'assurance auto est évidemment obligatoire pour un véhicule électrique. Pour faire simple, les mêmes questions se posent au moment d'assurer une voiture électrique que pour une voiture thermique. Mon véhicule est-il neuf ? Dans quel segment et gamme se situe-t-il ? Quel usage en avez-vous ? Où allez-vous garer votre voiture ? De facto, les contrats et formules d'assurance auto sont presque les mêmes pour de la motorisation électrique.

Ainsi, il vaudra mieux choisir une assurance « tous risques » pour une voiture neuve et onéreuse. En effet, cette formule est la seule à indemniser contre les dégâts causés par le propriétaire du véhicule. Et force est de constater que les véhicules électriques sont généralement chers et récents.

Toutefois, il existe des garanties spécifiques à l'électrique. Ce type de motorisation entraîne des problèmes que l'on ne trouve pas ailleurs. Les assureurs proposent donc souvent des forfaits couvrant les pannes liées à la batterie, élément le plus sensible de ces véhicules. Ces forfaits peuvent comprendre :

  • l'assistance panne électrique 0 km, qui permet à un assuré d'être dépassé même à 100 mètres de son domicile et de bénéficier d'un véhicule de remplacement ;
  • le remorquage d'un véhicule à cours de jus jusqu'à la borne de recharge la plus proche ;
  • la prise en charge des dommages électriques liés à la recharge...

Attention, tous les assureurs ne proposent pas ces différentes garanties ! Pensez-aussi à ne pas souscrire une formule obsolète qui n'a pas été pensée selon les standards actuels.

Les assurances auto voiture électrique sont moins chères

Certes, une voiture électrique est chère à l'achat. Néanmoins, quelques économies sont réalisées : le prix du carburant ne rentre plus en compte, l'entretien est moindre, mais les assurances sont également meilleur marché ! Malgré les garanties supplémentaires à souscrire, les primes d'assurance auto électrique sont de 5 à 50% moins chères.

Axa, qui a publié en août 2019 une étude de grande ampleur sur la voiture électrique explique : « Du fait de leur autonomie encore modeste (entre 100 et 300 km selon les modèles), mais en constante progression, les voitures électriques roulent sur des distances limitées, et moins vite qu’une voiture essence ou diesel. La probabilité d’avoir un accident est donc moins élevée ! Du coup, votre assureur est susceptible de vous proposer une cotisation inférieure à celle d’une voiture classique. » Mais ce propos est de moins en moins vrai avec le temps : l'autonomie des voitures électriques ne cesse d'augmenter et leurs performances n'ont rien à envier à leurs cousines à essence.

Plus d'accidents pour les SUV et voitures de luxe électriques : vers une haute des prix des assurances ?

Ces prix cassés risquent en effet de disparaître assez vite. Aujourd'hui, les assureurs proposent de nombreuses offres attractives : réductions, remises, premier mois offert... Il veulent en fait fidéliser le client sur un marché relativement « nouveau ». Surtout que la la loi d'orientation des mobilités (LOM) prévoit d'interdire la vente de véhicules à essence ou diesel d'ici 2040. Mais la sinistralité des véhicules électriques n'est pas encore totalement arrêtée.

Toujours d'après Axa, les petits véhicules électriques provoquent 10% de sinistres de moins que leurs homologues thermiques. En revanche, pour les SUV et les voitures de luxe, la fréquence des sinistres est 40% plus élevée ! Et cela serait dû à plusieurs facteurs :

  • une accélération très rapide et silencieuse, beaucoup plus que sur une motorisation thermique,
  • un confiance trop grande accordée à la conduite semi-autonome.

Le premier exige d'adapter son style de conduite, car si l'accélération peut surprendre, le freinage d'une voiture électrique diffère lui aussi de celui des véhicules à essence ou diesel. Et d'après Axa, 20% des conducteurs déclarent enclencher le système de conduite semi-autonome à chaque fois, en confiant « se fier trop fortement à la technique ».

Par conséquent, il faut probablement s'attendre à une augmentation des tarifs assurantiels concernant l'auto électrique, le temps que ces véhicules se généralisent un peu plus.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES