• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

L'assurance voiture reste obligatoire sous peine de sanction

Publié par le , Mis à jour le 17/11/2014 à 13:54

L’assurance voiture pour couvrir vos besoins au quotidien

Comme la voiture est devenue le moyen de transport incontournable de la vie de tous les jours, prendre une couverture répondant à ses besoins est indispensable. Comme pour les assurances habitation ou santé, celle pour les voitures implique également le choix d’un bon assureur.

A noter que l’assurance voiture est une obligation. La loi contraint tout propriétaire de véhicule à assurer sa voiture pour protéger les tiers en cas d’accident : c’est l’assurance responsabilité civile.

A quoi sert une assurance voiture ?

Une assurance sert à couvrir les dommages qui peuvent avoir lieu tels que l’incendie d’une maison ou le vol d’une voiture ou encore le vandalisme. Des indemnisations sont fournies par l’assureur afin de couvrir l’ensemble des dommages sur autrui ou soi-même.

Concernant l’assurance voiture, elle permet de substituer à l’assuré quant aux dédommagements des préjudices subis par les tiers, lui-même ou sa voiture. En matière d’assurance, des garanties optionnelles peuvent être supprimées ou ajoutées au contrat en fonction des besoins de l’assuré. Mais tout ce qui touche concerne l’assurance en responsabilité civile reste obligatoire pour tous les automobilistes.

L’assurance voiture : choix et souscription

Certes, l’assurance voiture est obligatoire et nécessaire, mais il faut noter que le choix d’un bon assureur permet de bénéficier d’une bonne couverture à petit prix.

 Sachez que les dommages corporels et matériels suite à un accident de la circulation sont pris en charge par les compagnies d’assurance dans le cadre d’une assurance voiture responsabilité civile.

Dans le cas d’une assurance tous risques, elle protège non seulement les conducteurs et passagers des autres véhicules mais également le propriétaire de la voiture.

Par contre, la non souscription à une assurance automobile est passible de sanction. Le conducteur serait obligé de payer une amende allant jusqu’à 3750 € avec d’autres sanctions prévues par la code de la route. Des risques de retrait des points sur le permis et même son annulation peuvent être également encourus par l’automobiliste.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES