L'essence repart à la hausse : quelle aide après la remise ?

Publié par Quentin Bas Lorant le 11/05/2022 à 14:27 , Mis à jour le 11/05/2022 à 14:44

Les prix des carburants repartent à la hausse. Après quelques semaines d’accalmie et la parenthèse de l’élection présidentielle, les tarifs à la pompe retrouvent une courbe ascendante depuis mi-avril et frôlent de nouveau la barre symbolique des deux euros.

La barre des 2 euros se rapproche (de nouveau)

Au dernier comptage du ministère de la Transition écologique (vendredi 6 mai) le prix moyen au litre du gazole atteignait 1,94 euro (+6,2 centimes par rapport à la semaine précédente) et celui du SP95 1,82 euro (+6,1 centimes au regard de la semaine précédente).

Déjà, ce mercredi 11 mai, le prix du gasoil, du SP95 et du SP98 se situait au-dessus des deux euros le litre dans certaines stations-service parisiennes. En prenant un peu de recul sur l’allure des courbes depuis septembre 2021, on s’aperçoit que le gazole a touché son plus haut le 11 mars dernier (2,14 euros), de même pour le Super SP-95-E10 (2,03 euros). 

Après un deuxième pic autour du 25 mars, les prix des deux carburants ont ensuite chuté jusqu’au 15 avril, avec, respectivement, 1,8 euro pour le gazole et 1,7 euro pour le SP95. C’est depuis cette date, soit environ trois semaines, que la tendance est à la remontée.

Ce qui inquiète, c’est que cette remontée des prix ait lieu malgré la ristourne accordée par le gouvernement : depuis le 1 avril, les pouvoirs publics ont mis en place une remise de 18 centimes TTC par litre à la pompe. À l’heure actuelle, les tarifs réels, sans aide, devraient en principe avoisiner les 2,10 euros pour le gazole, soit tout proche de son plus haut enregistré.

Pourquoi ce regain ?

Ce regain de la note d’essence s’explique pour au moins deux raisons. D’abord, le cours de l’essence à la pompe suit naturellement celui du baril de pétrole brut. Au pic, le 11 mars, le baril se négociait 111 euros, soit très proche de la cotation du jour qui se situe autour de 105 euros.

Ces derniers jours, une autre menace pèse sur les cours : celle de l’embargo européen sur le pétrole russe. À l’heure actuelle, les 27 ne sont pas encore parvenus à se mettre d’accord sur un sixième paquet de sanctions, en raison de l’opposition de pays très dépendants des hydrocarbures russes (notamment la Hongrie). 

Toutefois, l’accord, qui semble proche, est anticipé par les marchés, qui parient sur une raréfaction de l’offre et donc une hausse des prix (la Russie est le deuxième plus important producteur mondial, avec une dizaine de millions de barils par jour). 

L’inflation des prix des carburants s’annonce donc bien partie pour se poursuivre, alors que la ristourne de 18 centimes doit prendre fin le 31 juillet. Pour la remplacer, le gouvernement reconduit réfléchit déjà à une nouvelle aide tarifaire, mais qui serait plus ciblée. 

Quelles aides après la ristourne ?

D’après La Tribune, il pourrait s’agir d’un chèque ou d’un crédit d’impôt, mais qui distribués uniquement aux ménages qui en ont le plus besoin (revenus modestes ou parcourant un grand nombre de kilomètres pour le travail). Tout le travail en cours à Bercy consiste à identifier le contour des futurs ménages concernés. 

En attendant, il reste de convertir son véhicule au superéthanol E85, dont le prix au litre se situe autour de 0,80 centimes d’euro en ce début du mois de mai. Le passage à l’électrique (dont le coût est de plus en plus affiché également en station) peut aussi être une solution. 

Nous avons récemment consacré un dossier aux véhicules qui consomment le moins du marché pour faciliter l’économie de carburant. Et, au quotidien, vous pouvez égalment user de plusieurs applications mobiles ou sites qui répertorient les stations les moins chères : Gas Buddy, Fuel flash, Essence&Co, Zagaz, Carburant moins cher, etc.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES