• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

La conduite accompagnée dès 15 ans ?

Publié par le

Bernard Cazeneuve, actuel ministre de l’Intérieur, propose l’accès à la conduite accompagnée aux jeunes Français dès l’âge de 15 ans. Cela permettrait de réduire le temps d’attente pour ceux qui n’ont pas eu leur permis du premier coup et souhaiteraient le repasser. Si cette mesure est adoptée, les jeunes ayant effectué une conduite accompagnée à 15 ans pourront passer leur permis dès l’âge de 17 ans et demi.

15 ans au lieu de 16 ans

Actuellement, la conduite accompagnée est réservée aux jeunes de 16 ans et plus. Avec la réforme de Bernard Cazeneuve, cet âge sera avancé à 15 ans.

Le ministre de l’Intérieur va soumettre cette proposition aux 51 membres du Conseil national de la sécurité routière (CNSR).

Il précise que les jeunes qui ne passent pas par la conduite accompagnée devront attendre d’avoir 18 ans pour pouvoir être candidats à l’obtention du permis de conduire.

A noter que Bernard Cazeneuve souhaite aussi mettre en place des cours sur la sécurité routière pour les élèves français en classe de seconde. A l’issue de ces cours, ils se verront décerner une attestation.

Moins d’attente pour l’examen du permis

Bernard Cazeneuve rappelle que les candidats qui n’ont pas réussi à leur examen du permis de conduire doivent souvent attendre longtemps avant de pouvoir retenter leur chance.

Ils doivent aussi débourser plus d’argent pour leur deuxième tentative, alors même qu’ils représentent 40 % des candidats au permis de conduire en France.

Avec cette mesure, le ministre veut réduire ce délai nécessaire pour passer le permis de conduire et les tarifs de 200 à 600 euros. Selon lui, le temps d’attente entre la première et la seconde tentative sera réduit à 45 jours dans les deux ans à venir, contre le double (soit 90 jours) actuellement.

Une fois le précieux sésame obtenu, il faut veiller à posséder une bonne assurance auto. Toutefois, lorsque l’on est un jeune conducteur, il ne s’agit pas toujours d’une mince affaire puisque ce type de profil représente un « risque aggravé » pour les assureurs. Heureusement, en utilisant un comparateur d’assurances, il est possible de s’assurer sans se ruiner.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES