Assurance auto

La forte hausse des prix du carburant entraîne une augmentation des vols

Publié par le
98 vues 1 réaction Note

La hausse des prix du pétrole comme première responsable

Cette année, les prix du gazole et de l'essence ne cessent d’augmenter. Hormis en mai et en juillet, jamais le baril n’avait été aussi cher cette année. Une flambée des prix qui a pour conséquence une forte augmentation des vols.

Les prix à la pompe proches des records de mai et juillet

La flambée du baril ne va pas s’arrêter là. Cette semaine, le litre de gazole, carburant le plus vendu en France, s’affichait à 1,4584 euro. Soit une hausse de 0,62 centime par rapport à la semaine précédente. Des variations qui s’expliquent par différents facteurs :

  • les cours du brut ;
  • le taux de change euro-dollar ;
  • le niveau des stocks de produits pétroliers ;
  • l'évolution des taxes et de la demande.

La principale explication reste cependant l’évolution du cours du brut. Cette semaine, le baril de Brent vient de repasser à plus de 67 €, selon Auto Plus, soit 4,30 € de plus en deux semaines. Une véritable flambée du baril de pétrole, qui entraîne une inlassable hausse des prix des carburants. Hormis en mai et en juillet, le baril n'avait jamais été aussi cher cette année. Pour rappel, les prix à la pompe avaient battu des records en mai et juillet avec notamment le litre de gazole à 1,482 € et celui d’E10 à 1,542 €.

Moins de puits aux Etats-Unis et les sanctions de Washington contre Téhéran

Cette augmentation des prix n’est toutefois pas prête de s’arrêter. Une conséquence de la diminution du nombre de puits en activité aux États-Unis mais aussi des sanctions de Washington contre Téhéran. Suite à ce dernier point, Carbu.com indiquait que les craintes étaient relatives à «la limitation de l'offre et des réserves mondiales ».

Outre l’augmentation des prix à la pompe, l’envolée des barils a pour conséquence une multiplication des vols. Une situation que dénonce la Fédération nationale des transporteurs routiers. A Saint-Etienne, Franceinfo nous apprend que le siphonnage des réservoirs est une pratique qui devient de plus en plus fréquente. A titre d’exemple, un entrepreneur de Saint-Etienne estime le préjudice à au moins 500 litres par semaine. Soit des dizaines de milliers d'euros.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
E5 pour Sp95 et SP98, mais comment fera t'on la la différence entre les deux ?

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES