La Google Car a eu son 1er accident responsable

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > La Google Car a eu son 1er accident responsable

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

La Google Car a eu son 1er accident responsable

|
Consultations : 1427
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Jusqu’à présent, la Google Car pouvait se vanter de n’avoir eu aucun accident responsable. Les différents accrochages étaient le fait des autres conducteurs, la voiture autonome respectant scrupuleusement le Code de la route. Mais, c’était avant qu’elle n’entre en collision avec un bus. Coup de projecteur.

Une collision avec un bus

Le 14 février 2016, une Google Car s’est trouvée pour la toute première fois impliquée dans un accident responsable sur les routes de Californie.

Selon le « Department of Motor Vehicles » (DMV), organisme gouvernemental chargé de l'enregistrement des véhicules et des permis de conduire, la Google Car de marque Lexus est entrée en collision à 3 km/h avec un bus qui roulait à 24 km/h. Aucun blessé n’est à déplorer.

Bloquée sur la file de droite, la voiture autonome a laissé passer plusieurs véhicules avant d’essayer de s’insérer dans la circulation, et ce, en dépit de l’approche d’un bus. A la décharge de l’auto autonome, la personne qui se trouvait à son bord pensait que le bus allait s’arrêter ou ralentir pour permettre le passage du véhicule. Mais, il n’en fut rien…

 

 

Un logiciel à « affiner »

Dans un rapport rédigé après cet incident, la firme de Mountain View reconnaît sa responsabilité avant d’annoncer que son algorithme va être « affiné » pour tenir compte de cet incident.

La Google Car a eu son 1er accident responsableIl va s’agir maintenant de faire en sorte que la Google Car soit en mesure de mieux « comprendre » que les véhicules lourds sont moins susceptibles de céder le passage que d’autres engins motorisés.

Il semble donc que la voiture autonome de Google n’a pas encore fini d’apprendre les subtilités du « dialogue » et des « interactions » avec les autres usagers du réseau routier.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS