• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

La non-assurance coute 88 millions d'euros par an !

Publié par le

François Werner, directeur du FGAO a précisé que la non-assurance coutait à son organisme près de 88 millions d’euros par an. En effet, c’est cet organisme qui permet aux victimes d’accidents de la route d’être indemnisées dans le cas où le conducteur responsable du sinistre n’est pas assuré ou non identifié.

La non-assurance influe sur la cotisation des assurés

2 % de la cotisation d’assurance permet d’alimenter la caisse du FGAO. En seulement 4 ans, les cas de sinistres impliquant des personnes non-assurés ont augmenté de près de 28 %, les personnes qui négligent l’assurance en subiront donc les conséquences puisque les frais d’indemnisation peuvent facilement atteindre les millions d’euros.

Pour inciter les usagers à toujours s’assurer, le FGAO tire la sonnette d’alarme, encore faut-il que les personnes concernées soient réceptives à ce message. Les jeunes conducteurs sont ceux qui inquiètent le plus puisque leur désir de faire des économies les conduit souvent à rouler sans permis de conduire et donc à négliger la souscription de l’assurance voiture.

Le site www.rouler-assure.fr incite les usagers à toujours être assuré avant de conduire !

Peine encourue par un conducteur non-assuré en cas d’accident

Si un conducteur non-assuré est responsable d’un accident, il devra faire face à de lourdes conséquences. Avant toute chose, la conduite sans assurance est un délit sanctionné par l’article L324-1 du Code de la route. C’est une infraction passible d’une amende, d’une suspension de permis de conduire etc.

En cas d’accident, c’est le FGAO qui prend en charge l’indemnisation des victimes de l’accident si le responsable fuit ou n’est pas assuré. Cependant, l’organisme peut exercer un recours contre le responsable pour se faire rembourser par tous les moyens de droit. Le conducteur ne sera par ailleurs pas pris en charge en cas de blessures graves, il devra faire face lui-même aux frais de santé.

C’est la victime, les ayants droit ou la compagnie d’assurance qui saisira le FGAO par lettre recommandée. La lettre devra donner des détails sur l’accident, les justificatifs des dommages matériels et corporels ainsi que les justificatifs de défaut d’assurance de l’accident.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES